Death March 6-21: Le Peuple du Territoire du Baron Muno (11)

Traducteur : Hina-sama
Adapt : Soreyawari
Check : MissX


Et voilà le chapitre suivant ! Enjoy~!!


Ici Satou. Clonage (Bunshin) est un élément de base du Ninja, mais quand j’étais enfant, mon jeune esprit pensait « Si tu pouvais bouger assez vite pour faire un bunshin, tu aurais dû attaquer avec cette vitesse plutôt. »
C’est peut-être le bon choix face à des armes à feu cela dit.

« Je te le promets, ça ne sera pas dangereux. »

Si ce n’est que moi, tout ira bien. L’adversaire n’est que niveau 30. De plus, je n’ai plus seulement que des compétences physiques, mais aussi des attaques magiques et le [Bouclier Magique] maintenant.

« Non, je viens avec toi. »

Ce n’est pas bon. Le démon est dans la forêt en ce moment, mais je ne sais pas quand il va revenir. Je veux laisser Arisa dans une zone de sécurité.

« Si tu continues, j’utiliserai『Ordre』.
– Essayez ! Mon cœur de jeune fille ne perdra pas contre une chose telle qu’un『Ordre』. »

Je n’y peux rien.
Je voulais utiliser『Ordre』le moins possible.

« Arisa, ceci un ordre : va au village dont j’ai parlé plus tôt et parle au chef du village au sujet du travail. Attends là-bas jusqu’à ce que je vienne. »

Sur ces mots, je descends du chariot.
J’entends quelque chose tomber sur le sol derrière moi en même temps qu’un petit cri de Lulu.

Quand je me retourne, je vois Arisa qui rampe vers nous alors que son visage devient bleu.

« J’i…rai absolument avec vous. Cette fois… je ne… vous laisserai pas partir seul…Ha. »

En désobéissant à mon ordre, elle est non seulement tourmentée par la magie du contrat, mais il semblerait aussi que le collier d’esclavage sur son cou lui fasse du mal physiquement. Les colliers sur les filles-bêtes ne sont que des décorations, mais ceux de Lulu et d’Arisa sont de vrais outils magiques. Ils ont été attachés par le Royaume de Kubooku.
Non, ce n’est pas le moment de penser à ça. Arisa mourra si je la laisse comme ça.

« Arisa, j’annule mon ordre précédent. »

Arisa halète douloureusement. Quelle fille irréfléchie. Je me demande ce qui la fait aller aussi loin.

« Bon sang, tu es vraiment irréfléchie.
– Qui est l’irréfléchi ici ? Vous avez sauté dans les ténèbres pour sauver Mia, et même l’autre jour, vous avez appâté un monstre de presque deux fois votre niveau pour protéger la nourriture pour des enfants… Je m’inquiète pour vous, arrêtez de faire des choses déraisonnables tout seul. »

Dit Arisa tout versant des larmes.

J’ai remarqué quelque chose dans ces larmes et le « Presque deux fois votre niveau. »

Mince.

Je ne m’attendais pas du tout à ça.

Je pensais que Arisa, qui a remarqué avec perspicacité que j’avais masqué mes compétences, aurait aussi réalisé que j’avais falsifié mon niveau. Je croyais qu’elle jouait les idiotes à cause de mon malentendu.

Je peux comprendre l’état anormal d’Arisa maintenant que j’y réfléchis ainsi.

Elle serait sûrement inquiète si un type de niveau 10 provoquait un boss mort-vivant de niveau 40 possédant des compétences uniques inconnues.

Je suis désolé d’avoir pensé que tu jouais la mère surprotectrice.

Cependant, c’est perturbant. Si je lui dis maintenant et ici que je masque mon niveau, la fierté de Arisa s’effondrera.
Je ne peux pas vraiment blaguer avec Arisa qui est vraiment inquiète. Je crois que je n’ai pas d’autre choix que de la prendre avec moi.

C’est ma punition pour avoir inquiété Arisa inutilement. Il sera difficile de la protéger, mais si ce n’est que Arisa, j’y arriverai, qu’importe le prix.

« Je comprends Arisa. Allons-y ensemble.
– D’ac…d’accord. Vous auriez dû dire ça dès le début. Vous aurez la force de 100 personnes comme moi avec vous ! »

Même en séchant ses larmes avec ses manches, Arisa fanfaronne. Elle est redevenue elle-même. Cependant, son vocabulaire est vieillot comme d’habitude.
Arisa revient vers le chariot pour changer ses vêtements recouverts de boue.

Bon, je me demande qui je vais choisir pour remplacer Arisa. Parmi elles, Liza est le meilleur choix, mais si on prend en compte sa race, il sera difficile de négocier avec des villageois à l’esprit borné.

Ce qui veut dire, que les autres candidates sont Lulu ou Nana. Je n’arrive pas à imaginer la fantaisiste Tama négocier, et la silencieuse Mia en train de négocier serait aussi probable que le ciel qui nous tombe sur la tête.

Je souhaite que Lulu fasse la négociation si possible, j’aurais bien aimé qu’elle acquiert des compétences relationnelles, mais puisqu’elle est timide avec les gens, ça pourrait être impossible.

Donc, Nana est la seule qui reste, hein.

Elle a normalement une attitude excentrique et sa façon de parler est monotone, mais elle serait en mode « mon rythme » quel que soit son adversaire et son apparence est celle d’une belle femme.
Je crois que je vais demander à Nana de porter le poids, et Liza sera son aide.

« Nana.
– Oui, master.
– As-tu déjà fait de la négociation avant ?
– Non, je suis vierge. Je n’ai pas d’expérience. »

… qui t’a demandé ton expérience sexuelle. (ndt : Blague japonaise sur négociation 交渉 et relation sexuelle 性交渉.)

Quand je vois son expression et son atmosphère, j’ai pensé qu’elle était juste naïve, mais j’ai quelques doutes, “Tu ne te serais pas trompée exprès ?”.

Parlons-lui des détails.

« Je veux te demander de négocier un travail avec les villageois. As-tu des connaissances pour faire quelque chose comme ça ?
– Je n’en ai pas.
– D’accord. Alors, je veux que tu coopères avec Liza pour t’en occuper. Nana, tu seras la façade durant la négociation alors que Liza sera celle qui t’aidera par derrière.
– Oui, master.
– J’emploierai mon talent au mieux. »

La réponse de Liza est raide. Est-elle nerveuse ?

« Liza, tu n’as pas besoin de t’en faire autant. Ce ne sera pas un problème même si la négociation échoue. Dans ce cas-là, je veux que vous restiez à côté de la rivière près du village.
– Je comprends, maître. »

Il semble que ses forces viennent de quitter ses épaules. J’ai peur qu’elle interprète ça comme “Je n’attends rien de toi”, mais peut-être que je m’imagine des choses.

Arisa, qui est revenue, porte des vêtements qu’elle a fabriqués après le défilé de mode l’autre jour. Sous la jupe se trouve une crinoline de fil de fer, la faisant se gonfler en trois dimensions. Elle porte une perruque blonde.

C’est bien tout ça, mais qui est cette petite fille aux cheveux bruns tressés derrière ?

…Non, je peux voir l’apparence de Pochi comme en double.

« C’est Pochi ?
– Ara, c’est fort de l’avoir deviné. Arisa-chan version 2, Pochi sous forme humaine. »

Elles prennent toutes les deux une pose énergique.
Bien que les vêtements qu’elles portent sont adorables, la pose des Power Rangers gâche tout.

« Version 2, peu importe. Comment as-tu fait ça à Pochi ?
– Ne dites pas ‘peu importe’ ! Je ne peux pas pardonner cette réaction inexistante pour une blonde avec deux couettes, même si ce ne sont pas des boucles anglaises. »

Les couettes vont bien sur des figurines ou des personnages en 2D, mais dans la vraie vie, je trouve qu’avoir des couettes te fait ressembler plus à une enfant ?

« J’ai reçu la magie de Arisa, nodesu.
– A~ah, je t’ai dit de garder ça secret. J’ai créé une illusion en utilisant la magie de lumière. C’est à la base une magie pour créer un clone, mais je l’ai un peu modifiée. »

Je vois, donc c’est de la magie de lumière. Cependant, modifier une magie en si peu de temps comme ça, cette fille est comme un personnage de light novel.

La forme humaine de Pochi ressemble exactement à celle de Arisa, mis à part sa coiffure et sa couleur de cheveux.

« Cependant si une magie d’illusion à plus grande échelle touche Pochi, elle sera découverte. Et si je ne suis pas près d’elle, le sortilège se brisera. Elle n’aura peut-être pas le droit d’entrer dans le château s’ils savent qu’elle est de la race des chiens.
– Ça passerait quelque chose comme une magie de détection ?
– Même si elle est découverte, je ferai en sorte que Toruma la couvre. Je suis sûre qu’on aura droit qu’à un sermon. De plus, je veux que Pochi vienne avec nous, car elle possède une grande capacité d’attaque et la compétence de recherche d’ennemis. »

Il semble qu’Arisa est optimiste quant à la possibilité que Pochi soit découverte. Cependant, je pense que Tama possède une compétence plus élevée de recherche d’ennemis. Encore que, Pochi a sûrement été choisie parce que Tama ne conviendrait pas pour l’infiltration.

« Vous savez, dans le rêve d’hier soir, j’ai vu ce démon déguisé sous l’apparence du baron. Vous réussissiez à esquiver ses attaques de justesse, mais vous avez fini acculé… Évidemment, je sais que ce n’est qu’un rêve. Néanmoins, si c’était un rêve prémonitoire… »

Non, plutôt qu’optimiste, elle veut que Pochi y aille malgré le risque, hein. Si je fais abstraction de la façade qu’elles me servent, il semble que les filles soient exagérément inquiètes à cause de leurs cauchemars.

Arisa va pour dire quelque chose puis bredouille et s’arrête. Elle secoue sa tête comme pour se débarrasser d’une certaine anxiété. Ses cheveux ondulants fouettent le visage de Pochi qui protège son propre visage.

« Ça ira ! Même si c’est un rêve prémonitoire, on s’en sortira puisque vous serez avec Pochi et moi.
– Oui, nano desu. Si le maître est avec Pochi, nous sommes invincibles, nano desu ! »

C’est incompréhensible vu que l’expression du visage de l’illusion ne change pas. Mais, je peux voir Pochi pleine de détermination dans mon esprit.

Le rêve qu’Arisa a vu n’est sûrement qu’un simple rêve.

Cependant, l’inquiétude de Arisa est réelle. Son inquiétude excessive est comme celle d’un loyal vassal, comme celle d’un samouraï. Ce qui est un peu effrayant.
Quand je trouverai l’occasion, une fois en sécurité, je devrais faire quelque chose de grandiose pouvant éliminer ses soucis, en faisant attention à ce qu’elle me voit.

Bien que je ne peux plus rien en ce qui concerne Arisa, je voudrais vraiment que Pochi soit dans l’équipe de Liza. Mais, je n’arrive pas à penser à une excuse dans cette situation.
Je crois que je commence à être incapable de penser par moi-même à cause de Arisa.

On n’y peut rien. Je ne veux pas exposer Arisa et Pochi au danger, mais si un accident arrive, je les porterai toutes les deux et j’agirai en conséquence.

Il n’y a personne avec la compétence [Expertise] qui pourrait voir le statut d’un autre dans la cité. De plus, personne n’y possède de compétence magique de la branche de détection. C’est pratique pour nous, mais ces personnes ont peut-être été éliminées par le démon pour protéger son secret.

J’ai peur de réduire les forces de combat du côté de Liza et des filles, mais ça devrait aller comme nous ne sommes pas les cibles cette fois-ci. Même si quelque chose arrivait, le village n’est qu’à 10 kilomètres. Je peux foncer et y être en 90 secondes.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Death March 6-21: Le Peuple du Territoire du Baron Muno (11)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s