Death March 6-22 : La bataille de la Cité de Muno (1)

Traducteur : Hina-sama
Adapt : Soreyawari
Check : [Loux]


Wari desu~
Neko da~

Voici votre chapitre de DM collaboratif ! XD

Guildement vôtre,
Soreyawari&co


Ici Satou. On dit que la peine pour avoir enfreint le code de la route est légère. Toutefois, ici, la situation semble tendre vers le complet opposé.
Je pense toujours à la sécurité quand je conduis un chariot.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Deux calèches du baron sont venues pour nous récupérer. Ce sont toutes les deux des calèches à deux places. Les portes sont sculptées en relief d’une façon qui pourraient rendre heureux des nobles sophistiqués, et sont également ornées de pierres dorées semblables à des bijoux.

Le couple Hayuna monte dans une autre calèche que nous.

Je le savais depuis ma petite enquête préliminaire, mais cette cité est bien trop déserte. Bien qu’elle fasse presque deux fois la taille de la cité de Seryuu, elle n’a qu’un sixième de sa population. Les maisons se dressent en rangs tandis que nous quittons les portes, mais au milieu du chemin, des séries de parcelles vides se dévoilent, couvertes de mauvaises herbes.

« Il y a beaucoup de parcelles vides, hein.
– Monsieur, connaissez-vous l’incident d’il y a 20 ans ?
– Oui. Bien que je ne sois pas sûr d’à quel point elle est vraie, j’ai entendu la rumeur générale.
– La majeure partie est probablement vraie. Les parcelles vides sont le résultat des armées du roi qui ont mis le feu à la cité pour détruire les nombreux morts-vivants qui attaquaient. »

Le cocher répond à ma question tout en regardant la route. Sa voix forte ne perd pas face au bruit de la calèche.

« Les armées du roi ?
– Oui. Après que les morts-vivants aient exercé leur vengeance en tuant toute la lignée du vieux noble, ils sont restés à l’intérieur de la cité sans bouger. Alors, le roi a voulu faire quelque chose avant qu’ils ne se déplacent à nouveau. Les roturiers qui sont morts par le feu allumé par les armées furent bien plus nombreux que ceux tués par les morts-vivants puisqu’ils ne se faisaient pas attaquer s’ils restaient chez eux. »

Au moins, “Mettez le feu après avoir évacué les roturiers !”, ou peut-être qu’ils ne connaissaient pas le terrain actuel ?

« À cause de cela, beaucoup de personnes ont quitté le territoire. Aujourd’hui, il ne reste même pas 20% de la population d’il y a 20 ans.
– C’est une bonne chose que la cité n’ait pas disparu même après ça.
– C’est parce que la cité a un mur pour la protéger. Le mur a été construit au temps du roi fondateur et a été amélioré avec la magie de fixation. Même si des monstres attaquaient, le mur ne bougerait pas d’un pouce. Une cité ne peut être construite à un autre endroit si ce n’est pas par un noble de haut rang. »

Je vois. Pas étonnant que le mur ait l’air splendide en dépit de la pauvreté du territoire.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

J’entends un bruit de collision et des cris devant la calèche. Après une pause, notre calèche est un peu secouée comme si elle roulait sur quelque chose.

« Monsieur, et madame, je suis désolé pour la secousse. Des pauvres se sont jetés devant « Arrêtez-vous immédiatement » nous. ».

Arisa donne l’ordre tout en interrompant l’excuse du cocher. Comme on pouvait s’y attendre d’une princesse, elle est habituée aux mots autoritaires. Par réflexe, le cocher s’arrête à l’ordre d’Arisa.
La calèche a renversé une petite fille.

Je bondis de la calèche et cours vers la fille. Les HP de la fille diminuent rapidement.

« Faîtes place ! »

C’est agaçant de traverser la masse de personnes qui s’ameutent autour de la fille avec mes jeux de jambes. Cependant, je suis arrivé juste à temps.

Je sors un médicament magique (potion) de ma poche tout en m’asseyant à côté de la fille et la lui fais boire. On dirait qu’elle s’est évanouie, sa respiration s’est arrêtée. Le médicament coule de sa bouche à cause de ça. Ses HP ont arrêté de diminuer un moment, peut-être parce qu’elle en a bu un peu.

Je voulais presser sa poitrine pour lui faire de la respiration artificielle, mais elle a probablement été percutée par la calèche, car sa poitrine est enfoncée. C’est impossible comme ça.

Je prends une autre potion de ma poche, et la lui fait boire de bouche à bouche.
Peut-être à cause de son faible effet, la barre de HP de la fille fluctue pendant un instant, puis elle se met à diminuer petit à petit à nouveau.
Alors que Ossan qui s’était fait mortellement poignarder par une épée a été sauvé, ça ne suffit pas pour la fille. Ou peut-être que les dégâts continuent à cause d’une côte cassée qui la perce.

Devrais-je utiliser le médicament aux effets inconnus dans l’inventaire même en connaissant les risques ?

Arisa, qui m’a enfin rattrapé, saisit une courte baguette accrochée à ma taille.

« Laissez-moi vous emprunter la courte baguette, ■■■■■■ ■■■ ■■■■■■ ■■■ Soin de Lumière ».

C’est une magie de soin de Lumière hein. Arisa se débrouille bien.
Cependant, ce n’est qu’une aide temporaire.

« Ce n’est pas bon, la magie de soin de lumière seule ne suffira pas.
– On devrait l’emmener au prêtre du temple. »

Les gens autour de nous réfutent ces mots.

« Il n’y a aucun prêtre qui peut utiliser la magie sacrée dans cette cité. Tout le monde a été capturé après avoir été accusé de crimes montés de toute pièce, comme la corruption, et ont été jetés en prison.
– Quoi qu’il en soit, elle ne peut être sauvée avec ces blessures. Laissez-la partir sans qu’elle souffre davantage. »

Non seulement sa poitrine est enfoncée, mais son bras est tordu anormalement aussi. Sa force physique qui fluctuait commence aussi à diminuer lentement. Ses HP sont déjà en dessous de 10%.

Quand j’ai décidé que lui donner le médicament aux effets inconnus était mieux que de la laisser mourir, le moment où j’ai fabriqué le médicament magique (potion) traverse mon esprit.

Les différences entre les médicaments normaux et magiques résident dans le réactif et la présence de pouvoir magique.

Le réactif n’est qu’une chose pour faire fusionner le pouvoir magique avec le médicament.

Alors, l’effet immédiat du médicament est dû à l’existence du pouvoir magique.

Je mets la potion magique dans ma bouche à nouveau. Et avant de la faire avaler à la fille, je déverse du pouvoir magique dans la potion. J’ai la compétence pour insuffler de la magie. Je devrais être capable de le faire.

Je déverse trois fois la quantité de magie que j’utilise habituellement pour fabriquer une potion magique normale.

« A…attendez, est-ce une sorte de compétence ? Vous rayonnez, vous savez. »

Je suis dérangé par ce que Arisa dit, mais on y réfléchira plus tard. Je fais boire la potion renforcée par la magie à la fille au bouche-à-bouche.

Tout de suite après l’avoir bu, son corps est enveloppé par une aura rouge, mais elle disparaît aussitôt comme aspirée.

Elle n’a pas totalement récupéré, mais ça marche. Sa poitrine enfoncée et son bras cassé se rétablissent également. Ses HP s’arrêtent à environ 40%, mais ils ne diminuent plus quand je les regarde un moment.

> Compétence [Soin Magique] Acquise

> Titre [Docteur] Acquis
> Titre [Spécialiste en Soin] Acquis
> Titre [Saint] Acquis

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Vous avez sauvé onee-chan ?
– Oui. Elle va bien maintenant.
– Ça alors, magicien-sama est vraiment remarquable. Je n’arrive pas à croire que ce type de blessure grave puisse être guéri. »

Je donne une autre potion à une petite fille qui a l’air d’être la petite-sœur de la fille blessée, elle s’accroche à elle.

« Si elle ne se réveille pas après une heure ou deux, donne-lui ce médicament.
– Um, je comprends. »

Une vieille femme qui semble être une connaissance de cette fille me parle en ayant l’air hésitante.

« Magicien-sama, merci beaucoup. Cependant, les humbles citoyens comme nous ne peuvent vous rembourser.
– C’est ma calèche qui a renversé la fille. Je n’attends aucune compensation. Au contraire, c’est la fille qui devrait me demander réparations. »

Je change de sujet puisqu’il semble que ça conduirait à ce qu’elles se vendent elles-mêmes encore une fois.
Cependant, les expressions des vieilles femmes sont malheureuses.

« Nous ne pouvons demander réparations. C’est un crime de bloquer le chemin d’une calèche d’un noble comme cette fille a fait après tout.
– C’est exact, Monsieur. Même si vous la sauvez maintenant, elle sera capturée par les soldats pour devenir une esclave ou être pendue. »

Le cocher complète les mots de la vieille femme.

Oi oi, fantasy, n’est-ce pas trop sévère ?

Je l’ai sauvée après tous ces efforts. Je la sauverai quel qu’en soit le prix, même si ce n’est que par autosatisfaction.
Si être sauvée signifie qu’elle deviendra esclave ou sera exécutée, faisons en sorte qu’elle ne soit pas sauvée.

Les personnes nous entourant semblent de toute manière être les alliées de la fille. Le seul véritable témoin est le cocher.
Amadouons-le d’une manière ou d’une autre.

Il pourrait me trahir plus tard en parlant de ce qui s’est passé ici au baron, mais plutôt que d’être méfiant de tout, utilisons n’importe quelle méthode disponible.

« Bon alors, j’ai terminé de prendre soin de la pauvre fille qui s’est fait renversée par la calèche. Partons, ne faisons pas attendre baron-sama plus longtemps. »

Je glisse une pièce d’argent dans la main du cocher.
La fille est morte malgré mon traitement. Le nom de cette fille reste inconnu.

« Bien, Monsieur. C’est désolant pour la fille qui s’est fait renversée, mais on ne peut rien y faire, eh. »

Cet homme arrive bien à lire l’atmosphère. J’aimerais que Toruma Ossan puisse apprendre quelques choses de lui.
On dirait que le cocher accepte de jouer la comédie avec le pot-de-vin. Cependant sa manière de parler comme un sous-fifre au lieu de la politesse précédente fait-elle aussi partie de la mascarade ?

Les adultes alentours participent aussi à la mascarade en faisant semblant de pleurer. Quelles personnes sociables ils sont. La petite sœur qui n’arrive pas à suivre l’histoire devient troublée, mais après que la vieille dame lui chuchote quelque chose, elle comprend immédiatement.

Nous remontons dans la calèche et avançons vers le château du baron situé dans les hauteurs.

Au même moment, la bataille entre les 1000 hommes de l’armée du baron et les 3000 demi-gobelins commence. Pour l’instant, il semble que l’armée du baron ait l’avantage.

> Compétence [Jeu d’acteur] Acquise
> Compétence [Tact] Acquise

> Titre [Mauvais Acteur] Acquis
> Titre [Clown] Acquis

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Death March 6-22 : La bataille de la Cité de Muno (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s