RTW Chapitre 82 – Le premier voyage de Petite Ville

Traducteur : JetonS

Adapt : Saulot
Check : Saulot & Naos


Désolé pour le retard d’un jour ! On commence ce mois ci avec 3 chapitres par semaine


 

rtw

 

Eclaire était la seule à avoir une quelconque expérience en matière de navigation. Elle devint la navigatrice du navire.

Sans dire qu’elle était intéressée par le navire à la forme singulière et aux matériaux uniques. L’extérieur semblait vulgaire, mais toutes les parties importantes d’un navire étaient présentes et le navire pouvait bouger. Le seul point noir était qu’Eclaire n’était pas autorisée à diriger le navire. Sur ce point, elle était déjà habituée, quand elle voyageait aux côtés de son père, il ne l’avait jamais autorisée à diriger le navire.

Selon les traditions, Eclaire brisa une bouteille de vin de blé sur la proue du navire pour son premier voyage. Elle ordonna à l’équipage de mettre les voiles. Carter, en tant que capitaine, rechignait naturellement à voir une petite fille lui voler sa position de commandant, quand elle donnait un ordre, le chevalier répétait ce même ordre à l’équipage.

Les voiles de Petite Ville étaient cousues à partir de peaux d’animaux, principalement de cuir de vache ou de peau de mouton, mais quelques spécialités locales de Border Town s’étaient mixées dans le tas, des spécialités telles que de la peau de loup, d’ours et autres animaux sauvages. Les voiles trapézoïdales étaient divisées par quatre poutres. Au-dessus des voiles, un câble reliait le tout au mât avec des anneaux en fer tandis que le reste du câble tombait sur le pont. Il suffisait de tirer sur le câble pour lever les voiles.

Afin de rendre les manœuvres simples, Petite Ville ne possédait que deux voiles en parallèle l’une avec l’autre, et perpendiculaire à la ligne centrale. En général si un bateau à deux voiles possédait cette configuration, il ne prendrait que très peu de vent, le second mât serait presque inutile. Mais avec le pouvoir de Wendy, cette configuration la laissait répartir son pouvoir de manière équitable des deux côtés de la ligne centrale. Il était facile pour le timonier de changer la direction du navire.

Quand Eclaire vit les voiles lâchées, elle ordonna aux dockers de lâcher les cordes. En ce moment, le temps était clément. La neige ne tombait qu’occasionnellement, bercée par le vent. Le navire quitta lentement la rive.

La petite fille descendit aux côtés de Brian et ordonna, « A tribord, toute ! »

Carter cria aussi, « A tribord, toute ! »

« Euh, à tribord toute, ça veut dire quoi ? » Brian se gratta la tête et demanda, « Combien de cercles ? »

« Non, vous devez tourner le gouvernail vers la gauche, autour de l’axe, » dit Eclaire en s’approchant, « Raah, je dois venir vous tenir la main ? »

Elle avait oublié que c’était la première fois qu’ils contrôlaient un navire, ils ne comprenaient même pas les instructions les plus basiques. Heureusement que ce n’est pas un brick traditionnel, sinon ils n’arriveraient même pas à lâcher les voiles. Avec moins de dix personnes, ils réussirent tout de même à quitter la rive, mais ce ne fut possible que grâce à la structure unique du navire.

Eclaire prit le volant, qui était plus grand qu’elle, et avec ses pieds quittant le sol, elle tourna le volant vers la gauche – ce grand volant était très lourd, il aurait été difficile pour une femme ordinaire de le tourner. En absence de puissance mécanique et de transmission d’énergie, elle devait confronter la résistance de l’eau tout en bougeant l’énorme gouvernail en fer. Mais Eclaire pouvait voler, ce n’était pas un problème pour elle. Elle remarqua une petite pièce installée sous le gouvernail pour l’empêcher de quitter son axe, elle s’interrogea, j’ai entendu dire que ce navire est l’invention du Prince, comment connait-il tous ces détails ? Mêmes les marins expérimentés ne connaissent pas nécessairement la structure de toutes les parties du navire.

« Grande Soeur Wendy, tu peux commencer à produire ton vent. »

Wendy, qui se tenait en haut de la cabine, ne savait pas si elle devait rire ou pleurer, c’est ça la véritable raison pour laquelle Son Altesse m’a demandée si j’avais peur de la hauteur ? Maintenant je dois faire avancer le navire avec mes pouvoirs ? Comparé à son ancienne vie ennuyante dans laquelle elle séchait de la viande ou des habits, le contraste lui faisait tout bizarre. Elle ouvrit ses mains pour se concentrer et laissa le vent souffler des pieds jusqu’à la tête, en essayant de répartir le vent le plus équitablement possible des deux côtés de la voile.

Pour être honnête, Wendy ne s’attendait pas à ce que cette tâche à première vue simple, lui donne autant de travail.

Elle s’était réveillée il y avait quinze ans, elle n’avait jamais essayé de comprendre son pouvoir de fond en comble. Ce que soit invoquer le vent pour attaquer les ennemis ou invoquer une tempête pour repousser les ennemis, dans les deux cas de figure, elle n’utilisait ses pouvoirs qu’un court instant. Dans le campement, quand elle s’occupait des tâches ménagères, elle n’utilisait qu’occasionnellement ses pouvoirs. Tant qu’elle arrivait au but, elle ne les utilisait jamais longtemps. En se comparant à Anna, qui utilisait diligemment ses pouvoirs, Wendy se sentit un peu honteuse.

« Le première chose à faire est de vous entrainer à contrôler votre pouvoir, encore et encore jusqu’à en obtenir une maitrise parfaite – tout comme Anna. »

Ce ne sont pas des mots en l’air. A partir de maintenant, je vais moi aussi … Wendy prit une profonde inspiration et se concentra sur la création du vent.

Le vent n’était pas parfaitement réparti, les voiles chancelaient légèrement, mais sous le flux constant de vent, le mât grinça, et la proue se tourna vers la droite.

« Nous avançons ! » s’exclama Carter.

« Son Altesse Royale peut transformer de la pierre en un bateau et la faire flotter sur l’eau, » rit Sir Pyne avant de demander, « Y-a-t-il quoi que ce soit qu’il ne puisse pas faire ? »

Petite Ville s’éloignait de plus en plus de la rive, se rapprochant pas-à-pas du centre de la rivière.

Wendy produisait du vent à partir de rien, mais elle ne pouvait pas faire disparaitre le vent nordique déjà présent. Le vent frappait les voiles de deux directions différentes, il était impossible de manœuvrer le navire pour qu’il aille en ligne droite uniquement à l’aide des pouvoirs de Wendy. Ils durent réajuster la direction avec la roue de gouvernail. Ce n’était pas une notion explicable par des mots, Eclaire ne pouvait qu’attendre que Brian s’habitue à la navigation. Pour le laisser se familiariser avec aussi tôt que possible, les premiers ordres de la petite fille furent de changer de direction fréquemment. Il apprenait la relation entre l’angle de rotation du gouvernail et les oscillations de la proue tandis qu’Eclaire corrigeait ses erreurs.

Après une heure de navigation sur la Rivière Chishui, Wendy s’épuisa.

Elle n’était pas tombée à court de pouvoir magique mais plutôt que son corps avait atteint ses limites.

Son corps était recouvert de plusieurs couches de vêtements, elle ressemblait à un chausson aux pommes, mais ce n’était pas suffisant pour complètement résister à l’invasion du vent froid. Une couche de neige s’était déjà accumulée sur sa capuche en coton, elle ne sentait plus ses mains et ses pieds tremblaient sur ce toit mouvementé. Si Eclaire ne l’avait pas remarquée, elle se serait peut-être évanouie.

Eclaire vola rapidement aux côtés de Wendy et saisit son corps tout en criant à Brian de rentrer au port.

Ce dernier dirigea la roue dans la bonne direction, laissant le navire se tourner lentement à gauche. Eclaire sortit de la cabine avec Wendy et se posa. Sur le pont, elles n’avaient que les voiles pour se protéger du vent, mais il ne faisait pas aussi froid et elle pouvait garder sa température corporelle un minimum. Et puis, s’ils voulaient rentrer sains et saufs à la rive, ils avaient besoin de quelqu’un sachant contrôler le bateau, et Eclaire n’oserait jamais un débutant entreprendre cette tâche périlleuse – bien qu’elle-même ne l’avait jamais faite.

Quand ils s’amarrèrent, le navire cogna la berge, créant un son sourd, le cœur de l’équipage à bord s’accéléra. Le son était alarmant, mais les dégâts ne l’étaient pas. Un marin releva les voiles et mit en place une passerelle de débarquement pour quitter le bateau.

Heureusement, ils n’avaient pas navigué très loin durant ce voyage d’essai, grâce à leur entrainement à la navigation en U sur la rivière spacieuse, ils n’étaient pas très loin de Border Town.

Eclaire vola vers le château en portant Wendy. Carter regarda de nouveau le navire en pierre et soupira lourdement. Sans l’aide d’une Sorcière, il n’avait pas envie d’essayer de ramener le navire au port.

 

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

11 commentaires sur “RTW Chapitre 82 – Le premier voyage de Petite Ville

    1. « Eclaire vola vers le château en portant Wendy. Carter regarda de nouveau le navire en pierre et soupira lourdement. Sans l’aide d’une Sorcière, il n’avait pas envie d’essayer de ramener le navire au port. » après se dernier paragraphe il y a 7 bloc de texte qui sont en trop.
      merci pour les chapitre 🙂

      J'aime

  1. Merci!!!Et en effet ils arrivent au port puis le chapitre continue « utôt que son corps avait atteint ses limites. » et ça repart de là jusqu’à la fin du chapitre (et le utôt n’est pas une erreur de ma part il est écrit telle quelle)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s