Death March 6-29 : Les Combats des Filles (2)

Traducteur : Hina-sama
Adapt : Yurane
Check : MissX


Sore desu~
Contentons-nous ici de remercier notre trio Death March de continuer à avancer malgré les intempéries 😉
Bonne Lecture~ !


◇◇◇ Tama ◇◇◇

Manger~?

Le risotto est savoureux, mais je pense que les viandes que le maître grille sont les meilleures.

De la viande de loup toujours savoureuse~

Des légumes sautés avec de la viande de poulet, plus de viande~

Je veux manger des grenouilles frites à nouveau ♪

Quel est le plat d’aujourd’huiii, je me le de~ mande~ ♪

…Nyu? Le plat d’aujourd’hui?

Nyu, nyunyu ?

Ah!

Je pense avoir compris le souci Liza.

Comme c’est parti, midi sera passé et le maître ne sera toujours pas là~ ?

Unyu~
À ce moment, si Pochi n’avait pas utilisé les ciseaux au pierre-papier-ciseaux, j’aurais pu aller avec lui…

Aah, le déjeuner d’aujourd’hui est…

La viande que le maître a fait~~~!!

◇◇◇ Nana ◇◇◇

Le circuit de réflexion rapporte que la probabilité de réussite de la mission a dépassé les 100%.

Dans la file d’ordres, il n’y a pas de prochaine directive donnée par Master.
Retournons à la routine normale.

Autodiagnostic…Aucun problème. Pas besoin de me réapprovisionner en MP – Il ne devrait pas y en avoir besoin, mais le visage de Master flotte dans mon esprit. Je me demande ce qu’est cette boucle dans mon circuit de logique.

Tout va bien. J’ai appris que si je regardais Pochi ou Tama quand ça arrive, la boucle s’annule.

Tama roule partout en regardant Lulu cuisiner. Elle est très mignonne. C’est comme ça que roulent les chats ? Chat-gaga? Malheureusement, il semblerait qu’il n’y ait pas de vocabulaire approprié dans mon préréglage.

Après avoir apprécié Tama, le dysfonctionnement dans mon circuit de logique a été corrigé. Je passe donc à la prochaine séquence.

Diagnostic de chacun de mes compagnons…

Mère est stable.

Il n’y a aussi aucun problème avec Lulu qui cuisine actuellement.

Tama est mignonne.

Liza est…Erreur.

Il semblerait que Liza ait accumulé du stress après s’être séparée de Master.
Ce stress a quelque chose à voir avec ces choses appelées « nobles ». Ils étaient les cibles d’élimination prioritaire du maître précédent. Je n’en ai jamais vu un, mais je peux déduire qu’ils sont comme des monstres.

Cependant, selon ma logique, il n’y a aucune chance que Master tombe. Il est le maître qui a gagné haut la main contre le golem de fer le plus puissant de ce labyrinthe en un clin d’œil. Même s’il se bat contre une armée, il reviendra probablement indemne.

Je ne comprends pas la raison du stress accumulé de Liza, mais je sais comment la soulager.

« Liza, va où se trouve Master.
– Mais ce serait aller contre les instructions du maître.
– Non, les instructions de Master sont 『Donner du travail aux villageois』, 『Ramasser 100 galets rouges』, et 『Ne pas ramasser les galets nous-mêmes』. Seulement ces trois-là. Après avoir reçu la coopération des villageois, compléter la mission n’est plus qu’une question de temps. Il n’y a aucun problème même si Liza rejoint Master.
– Mais, la garde du chariot…
– Ce que Master veut protéger à tout prix n’est pas dans le chariot, mais Lulu. Je vais rester pour protéger Lulu. Alors, emmène Mia et Tama pour assister Master. »

Liza hésite un moment, mais va à la ville en cheval avec Tama et Mia. Je vais vers Lulu pour la soutenir.

Je suis Nana. L’homonculus de la septième génération cultivé dans le septième réservoir d’ajustement.

Cuisiner, dormir ensemble, faire du babysitting, du shopping, inspecter les ateliers. Même dans la bibliothèque des générations précédent le n°7, il n’y a personne avec une expérience aussi variée.

Je me demande quels genres d’expériences j’aurai avec Master à partir de maintenant.
C’est que, oui, j’ai vraiment hâte de voir ça.

◇◇◇ Tama ◇◇◇

« Tama, Mia, allons retrouver le maître. Soyez prêtes dans 30 secondes.
– Nn.
– A~ye. »

Yay, le déjeuner d’aujourd’hui sera de la viande grillée cuisinée par le maître.

Bururun, les chevaux sont aussi pleins d’entrain.

On dirait que les chevaux veulent aussi manger un repas fait par le maître.

Je monte sur le tabouret et place les selles sur les chevaux.
Je suis déjà habituée à le faire.

« Tama, la gaine de cette selle est mal fixée. Tu vas glisser comme ça. »

Les contrôles de Liza sont toujours durs comme d’habitude.

◇◇◇ Liza ◇◇◇

Je guide Tama et Mia pour quitter le village.
Si Nana ne m’y avait pas poussé, je continuerais probablement à être sur les nerfs en restant dans le village. Je dois la remercier d’une façon ou d’une autre la prochaine fois.

Évidemment, je sais que le maître est fort.
Il nous a menés, toutes les trois qui n’étions qu’une gêne, à travers des séries de combats à l’intérieur du labyrinthe, et nous a même appris à nous battre contre des monstres.

Cependant, les nobles sont différents. Ce ne sont pas des ennemis qui peuvent être combattus avec un simple pouvoir. Même mon père qui était le plus puissant de ma tribu a été trompé par des nobles et est tombé dans l’esclavage sans rien pouvoir faire.

« Liza~?
– Devant. »

Je me reprends après avoir entendu les voix de Tama et de Mia. Il y a 10 soldats cavaliers un peu plus loin, à l’entrée du village. Ils ne portent pas d’armures sur tout le corps comme les chevaliers, mais des plastrons comme Tama et moi et des casques. Leur tenue est trop uniforme pour des mercenaires, et ils possèdent aussi une bonne discipline. Je me demande s’ils sont de l’armée ?

Ils nous bloquent le chemin.

◇Mia◇

« Forçons notre chemin.
– Nn. »

J’acquiesce aux paroles de Liza, mais n’est-ce pas impossible ? C’est impossible, pas vrai ? Il y a tellement de cavaliers. Qu’est-ce qu’on doit faire ? Qu’est-ce que je dois faire ? Il semblerait que Liza a l’intention de forcer le passage à travers les soldats pour se diriger vers la forêt. Mais, les chevaux ne vont pas se laisser pousser ? Ils vont se laisser pousser, n’est-ce pas ? Je devrais, d’une façon ou d’une autre, les écarter sur le côté, non ? C’est ça ! Il devrait y avoir un moyen de les repousser.

C’est le sort avec lequel j’ai joué avec Arisa–

« ■■■ ■■■ Coulée d’Eau
– ■■■ ■ ■ Ballon »

Grâce à mon entraînement sur la prononciation avec Satou, j’ai l’impression que mon chant est devenu soigné. C’est devenu soigné, n’est-ce pas ?

Avec l’eau des sac, je crée des ceintures d’eau et les étire entre la forêt et les soldats. Je fais en sorte que la magie semble les poursuivre avec [Évaporer].
Le trajet des soldats change légèrement puisqu’ils sont poussés par quelque chose d’invisible.

Ça a marché ? Ça a marché ! Arisa est incroyable pour arranger un sort comme ça afin de sécher les cheveux mouillés. Mais, ce sort pour se sécher les cheveux est un secret pour Satou, d’accord ? C’est un secret. Je veux dire, j’aime qu’il me sèche les cheveux avec une serviette.

« Liza, maintenant.
– Compris ! Je vais faire une percée dans la file. »

Je m’excuse brièvement aux soldats qui sont à l’endroit où Liza fait une percée.
Mais, qu’est-ce que je dois faire ? Les cavaliers nous pourchassent. Est-ce qu’ils sont en colère parce qu’ils ont été poussés ? Ils sont en colère, n’est-ce pas ?

Mou ! Ne nous pourchassez pas avec des visages aussi effrayants, s’il-vous-plaît !

◇◇◇ Karina ◇◇◇

« Karina-dono, il semble que des zombies sont apparus à l’avant.
– Oh là, dire qu’ils sont dans la forêt qui est très proche des murs de la ville. C’est surprenant desuwa.
– Umu, le démon est sans doute en train de planifier quelque chose. »
『Nul besoin de s’inquiéter, ô petite chose. Pour nous, les revenants sont semblables à des feuilles mortes. Il suffit de les piétiner.』

Celui qui a participé à notre conversation avec Raka-san est le chef des géants des bois : Ishizuchi-san. Je lui ai demandé son nom, mais étant en plus vraiment, vraiment long, il est impoli de l’omettre, alors je l’appelle par ce surnom “Ishizuchi-san”. Cette personne parle d’une voix lourde et basse, ce qui fait vibrer mon estomac. Je n’ai jamais entendu cette langue, mais grâce à Raka-san, j’entends chaque mot dans la langue de Shiga. Raka-san est vraiment génial, desuwa.

Raka-san et moi sommes portés sur les épaules d’Ishizuchi-san. C’est presque comme si j’étais devenue une naine. C’est amusant, desuno. Sire Zotor est sur les épaules d’un autre géant. On m’a dit que la raison pour laquelle ils ne portent pas deux personnes sur chaque épaule est parce qu’il serait difficile de se reprendre s’ils perdent leur équilibre.

C’est la première fois que je vois des zombies. Ce sont des choses répugnantes. Ishizuchi-san et les autres géants les éliminent en les piétinant comme des fourmis.

Ara? Quand je regarde de plus près, ces armures ne viennent-elles pas de l’armée du baron ?

Je me demande pourquoi, Ishizuchi-san qui a l’air fiable a soudainement ce regard haineux.

Ah, pourquoi est-ce que je lève mon bras ?

Et alors, Ishizuchi-san qui devait être mon allié, mon poing se dirige sur le côté de…

◇◇◇ Mia ◇◇◇

« Ça arrive en face~ »

Y a-t-il quelque chose en face où Tama montre du doigt ? Dis-le. Eeh, c’est pas vrai, beaucoup de personnes courent comme s’ils engorgeaient la route ? Non, c’est pas ça. Ils fuient.

Que faire ? Que peut-on faire ? Le gonflement d’air, ce n’est pas bon, pas bon du tout. Si j’utilise cette magie, des personnes vont être blessées, pas vrai ? Ils le seront certainement.

N’y a-t-il pas un moyen ? Il devrait y en avoir un. C’est vrai ! Je devrais demander l’aide de la forêt. C’est une petite forêt, mais Lia a dit que nous sommes connectés avec la forêt. C’est ça. Raya l’a aussi dit.

Alors, on demande tout de suite ? Non, Lia a aussi dit d’autres choses.

『Tu ne peux pas demander l’aide de la forêt avant d’être devenue une adulte et avoir appris la magie de la forêt, d’accord ? Ton mana sera aspiré sec par la dryade gloutonne, tu sais ? 』

C’est exact, je suis sûre qu’elle a dit ça. Ah, mais, on va les heurter à ce rythme. Liza viendra sûrement à eux directement. Cette fille fera n’importe quoi pour revoir Satou.
On n’a pas le temps, n’est-ce pas ? On n’a pas le temps.

« Ô forêt, s’il-te-plaît ! »

Je demande aussi fort que possible. Je ne veux pas que mon mana soit aspiré sec, mais je demanderai à Satou de m’approvisionner comme avec Nana. C’est difficile de se débarrasser de l’idée de se faire approvisionner par la méthode du bouche-à-bouche comme l’a suggéré Arisa.

『Je le ferai~ Tu peux payer plus tard, petite Bornéan-chan.』

Une voix enfantine se fait entendre des arbres comme si elle étouffait les autres. Une route entre les arbres apparaît juste avant la foule.

« Liza, la forêt. »

Seulement avec ça, Liza change sa course par là. Elle a tourné. Elle a cru en mes paroles.

À présent, allons voir Satou.

 

Chapitre précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Death March 6-29 : Les Combats des Filles (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s