Dragon Maken War 44 : Duc Dragon-Démon (1-2)

Trad & Adapt : Ilanor
Check : Miss X


Du retard ? *kof kof* je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Si vous avez des réclamations, adressez les à Soreyawari, c’est la gardienne de l’immeuble, elle s’occupe de tous les fous.


Partie 1

Tout le monde s’arrêta un instant sous le coup de la surprise. L’arrivée de la voix avait été trop abrupte, et son volume trop terrifiant.

Les oiseaux surpris s’envolèrent dans les environs, et un brouhaha déferla alors que les animaux s’enfuyaient. Pendant ce temps, la voix se fit de nouveau entendre.

« Où-es-tu ? »

Le son aurait pu vous percer les tympans. Enora s’écroula au sol en se couvrant les oreilles. Même si Giles et Boar utilisaient leur Ordre Spirituel pour protéger leur tympans, ils avaient quand même mal.

Azell fut le premier à agir.

Kah-ahng !

Des étincelles surgirent lorsqu’Azell et Duran croisèrent le fer. Azell avait saisi cette mince opportunité pour attaquer Duran.

« Princesse ! »

Azell accéléra en appelant Arrieta. Chaque battement de son coeur produisait une énergie explosive. Ses mouvements devenaient toujours plus rapides.

‘C’est le moment décisif !’

La technique qu’il utilisa après avoir surchargé d’énergie magique son corps lui mettait un fardeau écrasant sur les épaules, et il l’avait déjà utilisée une fois auparavant . Il en avait encore des élancements douloureux.

Pourtant il fallait maintenant jeter tout ce qu’il avait dans la bataille. Il n’était pas question de gagner, mais de survivre ! S’il commençait à penser aux conséquences, il pourrait se faire tuer à la place. Azell n’agirait pas aussi bêtement.

Che-che-che-che-cheng !

« Argh ! Avorton impudent ! »

Azell avait pris l’avantage. Duran devait constamment reculer. Les mouvements d’Azell étaient si prompts et aléatoires qu’il n’avait pas le temps de penser. De plus…

‘Derrière !’

Azell n’arrêtait pas d’utiliser sa technique de Déplacement Instantané. Il changeait le tempo de ses attaques en l’utilisant pour couvrir de courtes distances, submergeant Duran d’attaques terrifiantes.

‘D’où peut venir un avorton de ce genre ?’

L’essence même de l’Ordre Spirituel était de contrôler les sens et l’esprit. Azell exploitait cela au maximum. Il menaçait Duran grâce à sa puissance mentale et utilisait des mouvements versatiles pour troubler les sens de son adversaire. Une fois qu’Azell eut pris l’initiative, Duran ne trouva pas l’occasion de passer à l’offensive.

« Lumière déchirant les ténèbres maléfiques ! »

Wooooooo !

Brandie vers les cieux, la blanche lame d’Arrieta brilla d’une lumière aveuglante. Un rayon de lumière perça les ténèbres, révélant ainsi leur position.

Au même moment, Azell disparut du champ de vision de Duran pour apparaître en face de Nibéris. La barrière de cette dernière s’activa automatiquement et bloqua la frappe d’Azell. Presque instantanément, Nibéris invoqua par réflexe un trait de lumière sur Azell.

« Kuhk ! »

Une explosion retentit, suivi du cri de Duran. Il avait été heurté par le rayon lumineux tiré par Nibéris !

Sûre d’avoir attaqué dans une direction entièrement différente de Duran, elle était déstabilisée. De plus, Duran aurait dû avoir suffisamment de temps pour gérer une telle attaque, et cependant il n’avait pas pu correctement se défendre.

‘Qu’a-t-il fait ?’

Azell se contorsionna devant Nibéris, puis il activa son Déplacement Instantané, déchaînant une violente frappe par derrière.

Pah-jijiji-jeek!

Nibéris abandonna l’attaque pour se protéger. Azell claqua de la langue.

« J’aurais au moins voulu m’occuper de vous… J’imagine que j’ai été trop gourmand. »

Azell recula sans un regret.

Nibéris avait toujours du mal à récupérer de l’impact.

‘Quel tour a-t-il cette fois utilisé ?’

« Voulez-vous continuer cela, demanda Azell, il semble que vous ayez atteint votre temps limite.
– … »

Nibéris fixa Azell du regard, qui rit sans vergogne en laissant son regard lui passer au dessus.
La méthode qu’il avait utilisée était plutôt simple.

Il avait d’abord disparu d’en face de Duran, puis il avait pris par surprise Nibéris. Au même moment, il avait placé un clone derrière Duran. Ce dernier avait grogné et comptait ignorer le clone, mais ce n’était pas une illusion. C’était le clone qui avait surpris Nibéris auparavant, celui qui pouvait attaquer comme le vrai corps.

Duran, surpris, s’était retourné pour bloquer l’attaque, et à ce moment Nibéris avait tiré son rayon de lumière.

Azell avait intérieurement jubilé en voyant cela. C’était le meilleur déroulement parmi ceux qu’il avait imaginés.

Quand les magiciens devaient rapidement invoquer quelque chose pouvant blesser physiquement, ils aimaient utiliser la foudre ou un trait de lumière. Si Nibéris avait utilisé la foudre, alors le plan d’Azell n’aurait pas fonctionné, mais comme Azell avait bloqué la dernière attaque foudroyante de Nibéris avec la technique d’Isolation, elle avait inconsciemment choisi le rayon de lumière.

De plus, un second piège l’attendait.

‘Si je sais quelle attaque va venir, alors c’est assez facile pour moi d’en changer la trajectoire.’

Dans un combat normal, ceux aux extraordinaires compétences pouvaient prédire quelle attaque serait la suivante. Certains pouvaient même légèrement modifier l’attaque de leur adversaire.

Les pratiquants de haut niveau de l’Ordre Spirituel pouvaient eux deviner quelle magie était invoquée en observant les ondes magiques de l’adversaire, et ainsi trouver une contre-mesure. Azell, sûr que Nibéris allait utiliser son rayon de lumière, avait utilisé son qi défensif pour courber la trajectoire du trait lumineux. (ndt : Est-ce que c’est moi où c’est la première fois que le qi apparaît ici ?? ^^’/ ndc: c’est pas toi… ou alors on a tous les deux des problèmes de mémoire ^^’)

Le minutage devait être parfait. Duran avait tourné son corps afin de s’occuper du clone qui était apparu derrière lui, et il ne s’était pas attendu à une agression magique, donc Azell en avait profité.

Azell haussa les épaules.

« Si vous aviez envoyé une attaque plus puissante j’aurais pu tuer ce type. Comme c’est malheureux…
– Kook… »

Duran serra les dents. Il avait reçu un coup à cause de la manoeuvre d’Azell. Heureusement, comme c’était un pratiquant de haut niveau de l’Ordre Spirituel et que son armure était de bonne qualité, il n’en avait pas trop souffert.

« Ordures maléfiques ?! »

La voix tonitruante résonna, bien plus proche qu’avant. Duran prit la parole.

« Replions-nous Mademoiselle
– Est-ce à cause de lui ?
– Oui.
– Le Duc Dragon-Démon… J’imagine que le harcèlement des anciens n’était pas juste une mesure de sécurité. »

Nibéris se mordit les lèvres. Le propriétaire de cette voix tonnante n’était autre que le Duc Dragon-Démon. C’était le plus puissant épéiste du Royaume de Rulain, et son nom était Kairen Tarantos.

« Comment cet homme nous a-t-il trouvé ?
– Les membres de la famille royale de Rulain ne sont pas tous des idiots. Nous n’avons plus le temps, Mademoiselle.
– Kook… Je comprends. »

À ce moment…

« Vous osez toucher à mon adorable Princesse ! Ne bougez pas ! Je viens vous décapiter ! »

Il s’était beaucoup rapproché en un instant. Déjà à moins de 500 mètres, un pilier de lumière s’éleva au-dessus de lui. Au même moment, une oppressive onde magique flamboya.

« Oh, Épée draconique, dévore les ténèbres maléfiques ! »

Après le cri, il s’approcha de 100 mètres encore. En abaissant son épée dans les airs, il couvrit encore 100 mètres.

« Il attaque de cette distance ?! »

Nibéris était désarçonnée. Il s’était beaucoup rapproché en un éclair, mais il y avait encore 300 mètres les séparant. Le Duc Dragon-Démon n’était pas un magicien, mais un épéiste reconnu, pourtant il allait attaquer à cette distance ?

Duran se plaça précipitamment devant elle. Une sombre énergie magique s’échappa de son corps, et il lança toute sa puissance dans une seule attaque.

Au même moment, venant d’environ 200 mètres, une avalanche de lumière s’abattit sur eux.

Kwah kwah kwah kwah kwah !

‘C’est aussi puissant !’

Nibéris retint sa respiration.

Cette technique était définitivement similaire à celle activée grâce aux mots de pouvoir d’Arrieta, mais leurs puissances ne pouvaient même pas être comparées. C’était le même gouffre qu’entre un arc et une baliste.

Une fraction entière (ndt : Blague de S…) de la forêt fut aplanie, et les mots de pouvoir qu’il avait hurlés dévorèrent les ténèbres.

« Ooh ah ah ! »

Boar trembla devant cette vision. C’était un pouvoir terrifiant. Une terreur froide le saisit lorsqu’il repensa à l’attaque qui venait juste de passer au-dessus de lui.

Kooh-gu gu gu gu gu…..

La lumière s’apaisa, ne laissant qu’un immense nuage de poussière. Les membres du groupe, ensorcelés, toussèrent. Azell était le seul à ne pas être perturbé. Il claqua de la langue.

« Tché. Ils ont fui. »

Azell surprit Boar.

« Ils ne sont pas morts, s’enquit-il ?
– Je les aurais déjà tués si une attaque de cette qualité suffisait. Il a crié de loin qu’il allait attaquer. N’importe qui serait capable de l’éviter.
– Non. Normalement les gens ne seraient pas capable d’esquiver ça…
– Ils sont capables d’éviter une attaque de ce genre. Il y avait beaucoup de puissance, mais le mouvement était trop lent et étendu. Il a attaqué de loin après un avertissement. »

Boar secoua la tête en entendant la réplique d’Azell. Il ne pouvait accepter ces affirmations, mais il n’avait pas l’énergie de contre-dire, et décida donc de laisser filer.

Une personne passa entre eux deux à ce moment. Il se montra subitement en utilisant le Mouvement Instantané, et glissa sur le sol jusque dans le nuage de poussière.

Chwahhhh !

Il était arrivé tellement précipitamment qu’il ne put s’arrêter à temps et glissa plus de 20 mètres sur la terre qu’il avait retournée avant de s’arrêter dans le nuage de poussière.

« Kook. J’imagine… Que… je ne suis… pas… arrivé… trop tard… »

Du nuage de poussière s’éleva une voix essoufflée.

Pendant que tous regardaient bêtement, Azell s’inclina.

« Votre minutage était parfait. Merci pour votre aide.
– Hoo hoo… huk huk… J’imagine que oui… huk huk, huk huk… Huk-uhk, huk… Il semble… huk huk huk… Que… vous disiez… quelque chose… d’impudent… Huk huk huk. »

En l’écoutant, tout le monde pensa à la même chose.

‘Pourquoi ne choisissez-vous pas entre reprendre votre respiration ou parler tranquillement ?’

Il haletait comme aux portes de la mort, et pourtant il expulsait tous les mots qu’il voulait dire. Il essayait même d’agir comme si de rien n’était, mais tout le monde avait pitié de sa tentative complètement évidente.

« Ce sont deux choses différentes. Et bien, vous avez traversé une longue distance, il est donc normal que vous soyiez pressé, dit Azell.
– Hoo-ooh… »

Finalement, après avoir repris sa respiration, la personne se leva dans le nuage de poussière.

« Cela ne semblait pas trop loin sur la carte, donc je pensais que je serais ici rapidement, malheureusement j’ai dû traverser une montagne et un lac. C’était plutôt difficile, et j’ai eu l’impression que j’allais mourir. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un bon effort à fournir. »

Tout le monde à l’exception d’Azell et d’Arrieta tressaillit en le voyant.

La raison, c’était que l’homme n’était pas humain. C’était un jeune homme aux cheveux noirs, de la race des Dragons-Démons.

Azell présenta ses respects à cette personne.

« C’est un honneur de vous rencontrer, Duc Dragon-Démon. »

Partie 2

Le Duc Epéiste Dragon-Démon s’appelait Kairen Tarantos.

On l’appelait la légende vivante du Royaume de Rulain, et quand il n’y avait pas de bataille il n’apparaissait que lors des rencontres officielles. C’était pour cette raison que peu de gens connaissaient son apparence.

De plus, il s’était à moitié retiré ces dernières années, donc personne n’était au courant de sa jeune apparence. C’était pour cette raison que Giles et Boar étaient choqués en le voyant. (ndt : Et Enora ? Elle ne compte pas ?)

Kairen avait plus de 100 ans, mais il semblait être dans la vingtaine. Ses yeux d’un bleu profond lui donnaient une allure charismatique et ses oreilles étaient notablement plus longues que celles d’Arrieta. Au dessus de ses oreilles, il avait deux cornes noires. Elles ressemblaient à celles d’un taureau, et lui donnaient un air de force et d’intrépidité.

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

14 commentaires sur “Dragon Maken War 44 : Duc Dragon-Démon (1-2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s