Dungeon Defense – Volume 2 Chapitre 2 (Partie IV)

Traducteur : JetonS

Adapt : ———
Check : ———


Hey ! Ce chapitre est un peu plus court que d’habitude, mais prenez votre mal en patience, la suite arrive bientôt (c’est le chapitre que je vous dois)


 

dd17

[Laura de Farnese a été recrutée et est votre subalterne.]

[Le degré de loyauté apparaitra au statut de Laura de Farnese.]

[Loyauté instable. Ce parti ne vous considère son seigneur que contractuellement. Ce parti peut vous trahir à tout moment.]

Je souris amèrement.

Une fois que je vis la fenêtre de notification apparaitre, j’en devins certains. Que pour cette gamine, une position élevée ne lui servait à rien. Il fallait simplement voir si cette position était en adéquation avec son passe-temps ou non. Seul cet élément pouvait gagner son attention.

M’enfin.

Une personne avec une telle personnalité ne vous trahirait pas soudainement.

Le contrat serait respecté tant que le principe de donner et recevoir était respecté.

10 minutes après que le marché aux esclaves sombra dans l’Enfer.

Lapis Lazuli m’approcha avec 6 mercenaires derrière elle. Malgré la chaleur qui s’en dégageait de la mer de feu, le visage de Lala restait frigide. Je la reçus avec joie.

« Ooh, Lala. Mon amour. Comment ça s’est passé ? »

« Nous avons mis le feu au campement des gardes et nous avons pris soin de 36 ‘proies’ qui sont sorties de la porte principale. Aucun ennemi n’a réussi à s’échapper. »

« Bien joué. Par ailleurs, nous ne pouvons nous permettre de laisser aucun témoin. »

Tandis que les sorcières terrorisaient le marché aux esclaves d’en haut, Lapis Lazuli avait pris avec elle les mercenaires pour prendre d’assaut le campement des gardes. C’était une opération en parallèle de la grosse. En tout cas, nous avions réussi à ratisser le marché aux esclaves.

« Au cours de la suppression, trois forces alliées ont succombé au combat. Plus important, votre altesse. Veuillez présenter la jeune dame qui se tient derrière votre altesse à celle-ci. »

« Ah, oui. C’est la petite Laura de Farnese dont je t’ai parlé. A partir de maintenant, tu t’occuperas des affaires domestiques, tandis que Mademoiselle Farnese m’aidera dans les affaires diplomatiques. J’espère que vous coopérerez ensemble à la manière de deux chevaux qui tirent une même charrue. »

« Celle-ci le conçoit. »

Lapis Lazuli baissa la tête mécaniquement.

« Le nom de celle-ci est Lapis Lazuli. Née d’une succube Humbaba et d’un humain inconnu, celle-ci est une sang-mêlé. Du grand chambellan de son altesse Dantalian, celle-ci tient la position de chambellan et de haut-commissaire. Celle-ci est ravie de faire votre rencontre. »

« Mmh. Cette jeune dame est Laura de Farnese. Je deviens un peu folle quand un sujet touche à l’histoire, mais ravie de faire votre connaissance aussi. »

Mademoiselle Farnese s’approcha de Lapis et tendit sa main droite.

Lapis Lazuli fronça légèrement les sourcils.

« Celle-ci s’excuse, mais celle-ci est une roturière au sang-mêlé. »

Un rebut n’était pas autorisé à entrer en contact avec les autres.

C’était une loi implicite qui était respectée par les humains et les démons.

Mais malgré ces préconceptions, Mademoiselle Farnese inclina sa tête d’un côté.

« Mmh ? Aah, ne vous en faites pas. Ce n’est pas dérangeant. Cette jeune dame est aussi le fruit d’une relation avec une esclave. Je suis née d’un viol quand mon père, le duc, a jeté son dévolu sur ma mère. Si vous deviez farfouiller dans les origines du statut social de cette jeune dame, la lignée ne serait pas digne de vantardises, ne refusez pas mes avances. »

« …… »

Les spectateurs se figèrent suite à la bombe qu’elle leur avait jetée.

Elle était l’enfant d’une esclave violée ? Elle n’était pas la fille illégitime d’une servante normale ? Alors que nous la regardions d’un regard incrédule, Mademoiselle Farnese prononça un petit ‘Ah’ et parla.

« Oh c’est vrai. C’était un secret. Cette jeune dame est supposée être la fille d’une servante pour protéger l’honneur de la Maison. La mère biologique de cette jeune dame est morte empoisonnée le jour où elle est née. A partir de sa naissance, cette jeune dame a été élevée par une nourrice. Cette personne est supposée être la mère de cette dame. »

« Ces informations n’étaient pas sur le rapport écrit…… »

Parlai-je amèrement.

Même dans <Dungeon Attack>, ce secret était bien caché.

Alors qu’on spéculait sur la noirceur et la corruption de l’aristocratie, Mademoiselle Farnese prit les deux mains de Lala et les agita énergétiquement.

« Puisque cette jeune dame est la cadette, veuillez guider cette jeune dame au travers des différentes péripéties que nous rencontrerons. Puit-cette jeune dame vous appeler grande sœur Lazuli à partir de maintenant ? »

« ……Le nom de référence de celle-ci importe peu. »

« Mmh. Alors je vous appellerai grande sœur. Grande sœur Lazuli. »

Ooh.

Lapis Lazuli fronça les sourcils, perplexe.

C’était la première fois qu’elle était troublée par quelqu’un d’autre que moi. C’était intrigant.

Hm ? Lapis Lazuli me dévisagea sur le côté. Aucun son ne sortit de sa bouche, mais elle bougea ses lèvres pour que je puisse la comprendre.

‘Il semblerait que votre altesse avez recruté une fille qui ressemble à votre portrait craché.’

‘Non. Je ne le nie pas, mais je ne suis pas aussi turbulent qu’elle. Je suis bien plus docile.’

Lala et moi pouvions facilement communiquer sans prononcer un mot, seuls les mouvements des lèvres étaient nécessaires.

‘Est-ce que celle-ci s’est trompée sur le sens du mot docile ? Ou est-ce que le cerveau de votre altesse a été récemment percé par une flèche ?’

 Quoi.

‘Celle-ci utilise déjà tous ses capacités mentales pour prendre soin de votre altesse. Qui aurait-cru qu’il existait en ce bas-monde une personne similaire à votre altesse ? Même les cauchemars ont une fin. Prenez soin de Mademoiselle Farnese de vous-même, votre altesse.’

‘……’

Bizarre. La façon dont elle me traitait se faisait de pire en pire……

Méritais-je vraiment de recevoir un tel degré d’abus de la part de ma vassale rien que pour les 12 heures de sommeil, les 4 heures d’intimité, et les 8 heures de boulot tous les jours ? Objectivement parlant, cet emploi du temps était digne des plus assidus. Maudite succube à-jamais-en-période-de-règle.

Bref, le plan en lui-même s’était terminé sans accro. Nous devrions retourner d’où nous venons. J’avais réussi à prendre Laura de Farnese sous mon aile et j’avais éliminé tous les témoins. C’était une fin heureuse.

« Votre altesse. Veuillez attendre une seconde. »

« Mmh ? »

Lapis Lazuli m’avait interpellé juste avant de m’asseoir sur le balai de la sorcière.

Lapis Lazuli pointait en une certaine direction. Me demandant quel souci il y avait, je regardai en directement de son doigt et vis Giacomo Petrarch et la bande de joyeux lurons qui dormaient au loin.

« Il reste des survivants. Veuillez en prendre soin. »

« Aah. Laissez ces humains. Je les ai laissés en vie exprès. »

Ex…… près ? »

Lapis Lazuli inclina la tête avec un visage confus.

« Celle-ci s’excuse, mais celle-ci ne comprend pas les intentions de votre altesse. Quels bénéfices en tirera votre altesse à laisser des survivants ? »

« Il n’y a aucun bénéfice. Je les laisse en vie parce que je le veux. »

Souris-je.

« Cet homme endormi là s’appelle Giacomo Petrarch. Il est un simple d’esprit qui s’est perdu dans cette époque perfide. Les humains comme lui méritent de vivre. Ils laisseront derrière eux une trainée d’espoir dans ce monde sans couleur. »

« …… »

A cet instant, l’inattendu se produisit.

Contrairement à mes espérances quant aux réactions de Lapis Lazuli, les doutes sur son visage s’intensifièrent.

« ……Et les autres humains ? »

« C’était trop pathétique de voir ces idiots, je les ai graciés. Ils sont chanceux. S’ils m’avaient contrarié, leurs têtes auraient volés. »

Ricanai-je.

Lapis Lazuli me fixa du regard.

Dans ses yeux aussi sombres que les tréfonds de l’océan, pas une once d’émotion n’en sortait.

Peu après, Lala hocha de la tête.

« ……Est-ce ainsi. Celle-ci comprend. Mademoiselle Humbaba, veuillez prendre Mademoiselle Farnese et les mercenaires à l’entrée du marché aux esclaves et attendez là. »

« Hein ? »

Parce que Lapis Lazuli avait soudainement donné un ordre aux sorcières, la meneuse demanda confirmation.

« Retourner à l’entrée sans vous ? »

« Oui. Son altesse et moi avons quelques mots à nous dire en privé. Les autres ne sont pas autorisés à écouter, prenez soin de vous et accompagnez tout le monde, Mademoiselle Humbaba. »

« Eeh. Mais notre devoir est d’escorter son excellence…… »

« Ne vous en faites pas. Ce ne sera pas long. »

La meneuse se tourna vers moi. Ses yeux semblaient me demander, ‘Devons-nous obéir aux ordres de la succube ?’ Je n’avais pas d’idée sur ce qui m’attendait, mais je décidai de me conformer à la décision de Lala.

« Suivez les ordres du grand chambellan. »

Montrer l’autorité d’un vassal aux autres subordonnés était important. Personne ne suivrait un roi qui ne respectait pas ses vassaux.

Les sorcières s’envolèrent vers la nuit étoilée et partirent.

Les seuls qui restaient en ces ruines du marché aux esclaves étaient Lapis Lazuli et moi.

Des points d’interrogations pendouillaient sur le dessus de ma tête.

« Quel est le problème tout d’un coup ? Tu ne m’as même pas prévenu. »

« …… »

Lapis Lazuli resta silencieuse.

C’était peut-être mon imagination, mais j’avais l’impression que son aura se faisait de plus en plus froide.

Alors que le silence perdurait, l’anxiété dans ma poitrine semblait vouloir exploser. C’était presque comme si un vers de terre se faufilait à la surface de mon cœur.

Je l’appelai d’une voix basse.

« Lala ? »

Silence radio.

Au lieu de me donner une réponse, Lapis Lazuli commença à marcher. Ses pas n’étaient pas pressés. Avec de lents pas, mais distincts, elle s’approcha de Giacomo Petrarch et des gardes.

Shiiiiiing

Lapis Lazuli sortit l’épée d’un des gardes de son fourreau.

« Attends, Lala. Que fais-tu…… »

.

Sans me donner une chance de l’arrêter.

Lapis Lazuli abattit l’épée et trancha le cou d’un des gardes.

.

« Quoi…… ? »

L’épée se blottit aisément dans la chair humaine.

Lapis Lazuli ne s’arrêta pas là. Une fois qu’elle retira l’épée de la chair, elle poignarda immédiatement un autre garde. D’un sommeil éphémère, les gardes sombrèrent dans un sommeil éternel. Au moment où je repris mes esprits, Lapis Lazuli avait déjà commis son troisième meurtre.

« Que fais-tu, Lazuli ?! »

« Ce qui doit être faire. »

« Ce qui doit être fait ? »

Même moi, qui ne paniquais que rarement, je n’arrivai pas à reprendre mes esprits.

« Quelle est la signification ? Explique pour que je comprenne ! »

Malgré mon cri strident, Lapis Lazuli n’arrêta pas son épée. Le tranchant de l’épée fendit la gorge du quatrième garde. Le sang coula à flot telle une fontaine et couvrit la peau blanche de Lala.

« Tu…… Pose cette épée immédiatement ! »

« Celle-ci s’excuse, mais celle-ci ne peut suivre cet ordre. »

« Lapis Lazuli, je te préviens. Si tu bouges ne serait-ce qu’un seul cheveu, si tu ignores mon ordre une fois de plus, je jure sur Zeus ! Je te démembrerai de moi-même ! »

Schunk

Une fois qu’elle finit de tuer le dernier garde.

Lapis Lazuli se tourna silencieusement vers moi.

L’odeur du sang pesa lourdement sur nous.

Incertain de mes mots, mes lèvres tremblèrent. Je ne comprenais pas le comportement de l’autre personne du tout.

……L’opération s’était terminée sans accro. Nous avions ici une fin parfaite. Nous avions semé des indices pour faire croire aux méfaits d’une autre organisation, nous allions partir dans le plus grande des calmes. Subséquemment, nous allions traverser le continent pour retourner à mon château de Seigneur Démon, nous allions nous préparer pour la bataille à venir. Et tout allait s’enchainer magnifiquement.

Mais pourquoi.

« ……Pourquoi vas-tu à l’encontre de mes ordres ? L’opération est terminée. Tout coule de source. Pourquoi es-tu mécontente ? Pourquoi ce massacre inutile ? »

Ma voix trembla à cause du sentiment de trahison.

La raison pour laquelle j’avais épargné ces gardes, que j’avais l’intention de tuer, était à cause de ma considération pour Lapis Lazuli. Elle détestait les morts inutiles. C’était pourquoi j’étais sorti de ma zone de confort et je m’étais montré clément.

Et pourtant, pourquoi ?

Lapis Lazuli ouvrit sa bouche.

« Votre altesse. Cessez vos balivernes. »

« Qu’as-tu dit ? »

« Massacre inutile ? Veuillez expliquer à celle-ci si l’une de ces morts était inutile. »

Lapis Lazuli tourna autour d’elle.

Tout était en feu. Les seules choses qui étaient debout étaient les barreaux en fer des cages. Sous ces cages se trouvaient des montagnes de chairs fraiches qui brulaient dans cet enfer.

« Votre altesse nous a ordonné de massacrer les gardes, les civils et même les esclaves sans aucune forme de discrimination. La raison est claire. Afin de ne laisser aucune preuve du passage de votre altesse. »

Lapis Lazuli me fixa ardument.

« Rien que pour cette raison, 150 humains et 50 démons sont morts ce soir. Mais votre altesse dit qu’il faut épargner 6 personnes ? Celle-ci ne comprend pas, son cerveau ne suit pas. Alors s’il vous plait, votre altesse, expliquez à cette idiote. »

« …… »

« Y-a-t-il une mort inutile ? »

Une question fermée.

Qui faisait office de commentaire négatif.

« Le seigneur Dantalian à qui celle-ci a juré loyauté est un individu froid et impitoyable. Si par chance, quelqu’un le menaçait, son altesse ne sous-estimerait jamais quiconque. Où est partie cette personne ? Où a disparu le seigneur de celle-ci ? »

« Non. Ce n’est pas cela. J’étais…… »

« Est-ce que votre altesse a perdu l’usage de la vue ? Après la floraison de la Faucheuse Noire, est-ce que la richesse des Seigneurs Démons a pollué l’esprit de votre altesse ? Votre altesse. La clémence et la générosité sont les privilèges des forts. Les faibles n’ont pas le droit de se montrer clément. Est-ce que votre altesse fait déjà parti des puissants ? »

Lapis Lazuli parla d’une voix monotone.

Des yeux dénués d’émotion.

Elle me fixa droit dans les yeux.

Pour une raison quelconque, ce regard me perçait le cœur.

« Lala…… »

« Celle-ci énumère tous les puissants qu’elle connait. Rang 1, le Seigneur Démon Baal est assez puissant pour commencer une guerre de destruction à lui seul. Rang 2, le Seigneur Démon Agares est assez puissant pour décimer une armée entière avec son corps. Rang 5, le Seigneur Démon Marbas contrôle le monde politique, Rang 8, le Seigneur Démon Barbatos a des guerriers immortels à ses côtés, et le Rang 9, le Seigneur Démon Paimon possède derrière elle tous les citoyens du monde des démons. Celle-ci le demande. Que possède votre altesse Dantalian ? »

J’ai de l’or.

Je n’ai rien que de l’or.

« Votre altesse a promis à celle ci qu’elle sera en mesure de jouir pleinement de l’autorité absolue. Celle-ci sera incisive. Le niveau d’autorité que votre altesse possède est encore au tréfond. Seigneur Dantalian. Est-ce que votre altesse se complait dans sa puissance actuelle ? »

Je n’avais aucune réponse à rétorquer.

« …… »

Lapis Lazuli me tourna le dos et brandit son épée une fois de plus.

Une fois qu’elle s’assura de la mort des cinq gardes, la prochaine cible était le seul survivant, Giacomo Petrarch.

Le jeune homme à l’âme pure.

Je forçai ma bouche à parler.

« ……Lazuli. Ce n’est pas ce que j’espérais. Je pensais simplement me montrer généreux une fois de temps en temps. N’est-ce pas ce que tu voulais de moi ? »

Lapis Lazuli s’arrêta.

Elle tourna sa tête pour me fixer avec ses yeux.

Espérant résoudre ce quiproquo, je parlai.

« C’est vrai. Tu m’as arrêté quand j’ai essayé de tuer ta mère et quand j’ai voulu punir la servante. C’est pourquoi je pensais te faire plaisir. »

« Ce n’est pas correct. »

Lapis Lazuli secoua la tête.

« C’est parfaitement incorrect, Seigneur Dantalian. Il semble que votre altesse ne comprend toujours pas quelle personne se cache au fond de celle-ci. Celle-ci est profondément déçue. »

« Lala…… ? »

« Si votre altesse pense que celle-ci est une demoiselle au cœur pur, alors votre altesse se méprend gravement. Celle-ci vous montre quel genre de personne elle est. »

Lapis Lazuli brandit son épée haut dans le ciel.

Et puis.

.

[Les points d’affection de Lapis Lazuli baissent de 1.]

.

Elle abattit son épée.

L’épée se logea exactement au centre du cou de Giacomo Petrarch. Une fois de plus, Lapis Lazuli usa de son épée. Une fois. Deux fois. L’épée s’abattit sans fin. Même à la mort de la personne, Lapis Lazuli ne s’arrêta pas. Le sang coula à flot et trempa son corps d’un rouge vif.

« ……Arrête. »

.

[Les points d’affection de Lapis Lazuli baissent de 1.]

.

« Arrête, Lazuli. »

.

[Les points d’affection de Lapis Lazuli baissent de 1.]

.

« Le sang jaillit sur ton visage. Tu peux arrêter maintenant…… »

.

[Les points d’affection de Lapis Lazuli baissent de 1.]

.

Tel un chien qui chassait son ombre.

Elle continua à déchiqueter le corps.

Chaque fois qu’elle brandissait son épée, une partie de mon esprit se tordait.

.

.

.

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

Je me demande combien de temps j’avais tenu.

Lapis Lazuli avait finalement arrêté.

Le son qui sonnait à mes oreilles n’était plus qu’un lointain passé.

Nom : Lapis Lazuli

Endurance : Rang E
Puissance : Rang D
Défense : Rang F

Affection : 0

C’était parce que les points d’affection de Lapis Lazuli avaient atteint 0.

Parce qu’on avait atteint le fond du puit, le son s’était arrêté.

Elle s’accroupit et releva quelque chose.

C’était la tête de Giacomo Petrarch.

« Veuillez regarder, votre altesse. »

Parla Lapis Lazuli.

« Souvenez-vous de l’expression de cet homme. Souvenez-vous du blanc de ses yeux et sa bouche grande ouverte. Regardez son décès causé par les mains de celle-ci. Si votre altesse oublie qu’il n’est qu’un oisillon, alors quelqu’un d’autre le rappellera à votre altesse. »

« …… »

« L’identité de cette personne sera soit Paimon, soit Barbatos. A cet instant, le visage de votre altesse ne sera pas différent du visage de cet homme. »

La flamme qui brûlait brillamment éclairait Lapis Lazuli.

La lumière qui illuminait son corps d’un côté et qui sombrait son corps de l’autre.

Elle était le point central. Avec elle au milieu, la lumière et l’ombre étaient divisées en deux.

Lapis Lazuli se tenait sur le pilier central. Elle me demandait de faire comme elle.

« Veuillez graver ce moment dans le cerveau de votre altesse. »

Résistant à ce silence suffoquant.

Je sortis tant bien que mal les mots de ma bouche.

« Lazuli. »

« Oui, votre altesse. Parlez. »

« Tu es une femme diabolique. »

Comme si c’était évident.

Lapis Lazuli hocha de la tête.

Une goutte de sang cramoisie coula de son menton et colora le sol.

« Jusqu’à présent, que pensait votre altesse de celle-ci ? »

DD19

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


Je n’ai pas de check, donc si jamais vous remarquez des fautes d’orthographes, n’hésitez pas à me le signaler dans l’espace commentaire ! Merci !

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !


Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

 

Publicités

10 commentaires sur “Dungeon Defense – Volume 2 Chapitre 2 (Partie IV)

  1. Là c’est Lapis qui me déçois, elle se permet de désobéir, j »aurais bien aimer qu’il la tue……… j’espère qu’il va la punir pour avoir désobéi a un ordre ( surtout le faite qu’elle se permettent de désobéir a un ordre qui décevant et en plus elle perd de l’affection)

    J'aime

  2. c clair lala ne represente qu’une gene pour moi maintenant, quelqu’un incapable de respecter un ordre ne mérite pas de vivre TUE LA dantalian en plus elle ne le respecte pas du tout.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s