Death March 5-4: Fourmis Volantes (1)

Traducteur & Adapt & Check: Soreyawari


 

Ici Satou. Un membre de la société qui a tendance à être accro au travail, Satou.

Ce n’est pas comme si je ne comprends pas quand les gens comparent ceux qui travaillent dur à des fourmis, mais je ne veux pas bien m’entendre avec des fourmis de la taille d’un chien.


Je sais grâce au radar que l’une des Fourmis Volantes arrive par ici. Vu qu’il y a une différence de vitesse considérable, ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne nous rattrape.

« Lulu, évacue le banc du cocher. Arisa, as-tu confiance en ta visée si tu utilises les magies étourdissantes dont tu as parlées toute à l’heure?
– Tant que c’est à une portée de 20 mètres, ça ira. »

Je sors une baguette de l’arrière du chariot — en fait je la sors de l’Inventaire — et la donne à Lulu qui la passe à Arisa.

« Eh~ Elle est simple mais c’est plutôt une bonne baguette. »

Je n’en parlerais pas, après tout c’était plus cher qu’Arisa..

« Tire deux fois puis recule même si tu rates et échanges de place avec Liza. Pochi et Tama couvriront Liza.
– Kay~.
– Entendu, maître. »

Les réponses de Pochi et Tama sont un peu en retard.

« Nyu~?
– Ça ira de ne pas lancer de pierres? »

Ah ouais, j’ai oublié les lancers de pierres. Vu que je voudrais jeter un coup d’oeil au magies de type étourdissement pour l’instant, gardons-les en réserve.

« Cette fois ça ira de ne pas lancer de pierres. Je veux que vous vous concentriez sur les fourmis qui auront réussi à grimper sur le chariot.
– À vos ordres~.
– Bien reçu~ nanodesu. »

La distance relative est de moins de 100 mètres.
Les autres fourmis poursuivent les cavaliers Hommes-Rats qui vont vers la colline.

50 mètres. Lulu qui est probablement anxieuse s’agrippe aux manches de mes vêtements.

30 mètres. Le bruit des ailes se rapproche.

20 mètres.

« Onde de Choc Mentale <<Onde de Choc>>
– Ça tombe~?
– Arisa, incroyable nodesu. »

La fourmi qui a été touchée par l’attaque d’Arisa semble être tombée au sol. Mais d’après la carte, elle vit encore. Comme on pouvait s’y attendre d’un insecte, ils ne sont pas assez faibles pour mourir d’une chute.

« La magie l’a assommée, mais elle n’est pas encore vaincue. Mais ça ira si on peut juste la tuer avant qu’elle ne se réveille… »

Sans aucun doute, elle voudra rentrer à son nid quand elle se réveillera.

« Fourmis, beaucoup nanodesu!
– Guh, il est impossible de s’occuper d’un tel nombre~. »

La voix de Pochi est un peu en retard par rapport au radar qui montre des points rouges se pressant dans notre direction. Ils forment 4 groupes de 8 monstres chacun.

« Il y en a un peu trop.
– Ouais, même si j’utilise avec succès <<Onde de Choc>>, cela n’affectera probablement que trois d’entre elles.
– Peux-tu lancer ça en continu?
– Je ne peux pas, j’arriverais peut-être à suivre avec les incantations, mais je ne peux pas arrêter le sort tant que je n’ai pas libéré le pouvoir magique.
– Pochi, Tama, retenez les ennemis en leur lançant des pierres des deux côtés. S’ils arrivent à proximité d’Arisa, échangez de place avec elle.»

Je pourrais être tireur également, mais il est impossible de laisser les reines à Lulu, que dois-je faire.

« C’est à Ta~ma.
– Je ne perdrais pas nodesu~. »

Je me retourne pour voir la situation à l’arrière pendant un moment. Tama et Pochi lancent des pierres. Liza les soutient pour retrouver leur équilibre après le lancer de pierre.

« Ça a touché~?
– Elles tombent nodesu.
– Yosh, vous faites du bon boulot, les enfants! <<Onde de Choc>>! »

Il semble qu’elles ont abattu les quatre premiers ennemis, et le radar reflète ça — juste après, le nombre d’ennemis descend de quatre.
Il y a deux ennemis qui ont rattrapé le chariot par derrière, mais l’un est embroché par la lance de Liza et Pochi et Tama se sont habilement occupés de l’autre qui a sauté à l’intérieur.
J’imagine que c’est ce qu’il s’est passé d’après les forts bruits derrière et les mouvements des points lumineux sur le radar.

IMG0129.jpg

Je ne peux pas encore me permettre de me retourner.
Les fourmis se rassemblent des deux côtés du chariot, je tire sur toutes les fourmis qui s’avancent sur un côté avec un pistolet magique tandis que celles qui arrivent de l’autre côté se prennent un de mes coups de pieds sans pitié.
Les fourmis frappées, se fondent dans le paysage en éparpillant leurs morceaux.

La deuxième vague de fourmis est éliminée de la même manière.
Mais il semble que les fourmis ont un semblant d’intelligence, les troisième et quatrième vagues attaquent depuis l’ombre d’un bosquet sur la gauche.

Les fourmis volent parallèlement des deux côtés des bosquets à 300 mètres de nous, il semble qu’elles attendent une occasion. Elles sont trop loin pour le pistolet magique.
Je ralentis la vitesse du chariot et laisse les reines à Lulu.

Je prends l’arbalète qui était appuyée contre le banc du cocher, et mets un carreau sur la corde.
Je peux voir les corps des fourmis dans les espaces entre les arbres. Je vise la fourmi à la fin du groupe.

Je vise son futur emplacement—

Tire.

« Quelle que soit la façon dont on regarde ça, vous êtes juste en train de gaspiller des flèches. »

Un point lumineux disparait du radar.

« C’est suffisant si c’est une feinte. Arisa, je te laisse surveiller l’arrière.
– Hoi! »

En parlant, je tire sur la fourmi suivante. Je peux difficilement y croire, mais après ça, chacun des carreaux encochés a atteint sa cible sans faillir. Sur le chemin, on était sur le point de quitter l’aire forestière, mais c’est trop tard. Chacune des fourmis a été abattue avant que l’on ait traversé cet endroit.

« Lulu, tu peux ralentir maintenant.
– O- oui. »

Je range l’arbalète, et vais pour recevoir les reines de Lulu. Peut-être parce qu’elle les tient de toutes ses forces, ses mains ne se desserrent pas, je lui retire gentiment les doigts des reines un par un.

« Harcèlement Sexuel?
– Non. »

Je regardais les mains élégantes de Lulu, mais je me tourne pour regarder à l’intérieur du chariot.
Arisa regarde par dessus son épaule de l’arrière du chariot. Il n’y a rien dont je devrais me sentir coupable, quelle fille impolie.
Je dois dire à tout le monde que la première phase de combat est terminée.

« Merci à tout le monde pour votre dur travail, nous avons semble-t-il repoussé avec succès les fourmis.
– Qu’en est-il de celles avant la forêt?
– Il semble qu’elles ont abandonné et ont fait demi-tour. »

Je regarde derrière moi et offre à chacune des paroles de reconnaissance. Tama et Pochi se disputent à propos de celle qui a vaincu le plus d’ennemis, mais Arisa se vante fièrement “J’en ai vaincu 7~♪”.

« U- um, maître… v- votre main. »

Je me tourne vers Lulu vu que je peux entendre sa petite voix à côté de moi.
Oops, je tenais sa main. C’est vraiment du harcèlement sexuel alors. Je sépare nos mains et m’excuse.
J’ai le sentiment qu’elle est timide à ce propos mais qu’elle ne déteste pas ça, cela doit être mon imagination cependant. Je ne suis pas un collégien, il devrait y avoir des limites à mes interprétations erronées.

« Pourriez-vous me laisser être le cocher? »

Demande Lulu d’une faible voix, au final, je laisse Lulu être le cocher. Je m’asseois à côté de Lulu, ouvre la carte, et jette un coup d’oeil à la situation des cavaliers Hommes-Rats.

C’est mauvais.

Les cavaliers ne sont plus que trois, mais ils foncent.
En amenant avec eux les Fourmis Volantes, ils font le tour de la colline en faisant un grand arc de cercle.
Avec leur trajectoire actuelle, il vont sûrement croiser ce chariot.
J’échange de place avec Lulu. Je ne veux pas laisser Lulu s’asseoir dans la direction dont ils vont apparaître.

« Les autres cavaliers Hommes-Rats semblent venir ici en amenant avec eux les Fourmis Volantes. Je suis désolé, mais préparez-vous au combat à nouveau.
– Il y en a combien?
– 52 fourmis. »

Il semble que les cavaliers Hommes-Rats ont réussi à en vaincre cinq.
Ces cavaliers Hommes-Rats apparaissent au sommet de la colline. J’ai le sentiment que l’Homme-Rat au casque rouge a croisé mes yeux. Son Sanglier Fonceur est plus gros que ceux des autres. Assez pour porter deux personnes sur son dos.

Il approche notre chariot, et se met à courir à côté de lui. Les deux autres ralentissent, apparemment pour attirer l’attention des fourmis.
Quand il arrive à côté du chariot, l’Homme-Rat enlève son casque et montre son visage, bien que ce soit un visage de rat, il est singulièrement beau et on dirait qu’il dit quelque chose.

« ◆◆◆◆! ▼▼▼▼! ●●●●! »

>Compétence [Langage de la Tribu des Cendre-Souris] Acquise
>Compétence [Langage de la Tribu des Écailles Vertes] Acquise
>Compétence [Langage des Elfes] Acquise

D’une manière ou d’une autre j’ai obtenu diverses compétence de langage.
Après avoir pensé à ce qu’il pourrait se passer plus tard, je décide de prendre la compétence [Langage des Elfes]. Je monte le niveau à 3 et l’active.

« Humain, mots, ne comprends pas?!
– Désolé, mais, pourriez-vous partir vite? Je ne veux pas être impliqué. »

Alors que j’ai délibérément appris une autre langue, il a sorti celle du royaume de Shiga. Je me suis plaint en langue des Elfes, vu que de toute façon je me serais quand même plaint si j’avais utilisé la langue de Shiga.
Si on fait abstraction de moi-même, je ne laisserais pas les filles être en danger.

« Oh! Vous comprenez le langage des Elfes n’est-ce pas, alors j’ai une requête! »

Oïoï, tu me demandes ça maintenant, après nous avoir impliqué?

« S’il-vous-plait, prenez soin de la princesse. Si possible jusqu’à ce qu’elle soit chez elle, mais si vous ne pouvez pas, alors au moins jusqu’à ce que vous la laissiez avec quelqu’un de la même tribu. »

Après avoir dit ça, le casque rouge me lance quelqu’un enveloppé dans un épais manteau qu’il portait jusqu’ici.
Je la reçois précipitamment. Il semble qu’elle se soit évanouie.

Quand je relève la tête, le casque rouge est déjà reparti aider les deux autres à se battre contre les fourmis.
Je couche la fille dans le chariot et vais à l’arrière là où les filles et Arisa sont. Même sans regarder la bataille, les points lumineux des Hommes-rats ont déjà disparu du radar.

Le casque rouge a probablement choisi de mourir d’une mort honorable. La fille de toute à l’heure est sûrement aussi importante.
Cependant, la réalité écrase ce genre de pensée.

Une fourmi bondit sur Arisa et les filles, et une autre saute sur le chariot.

 

Chapitre précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Death March 5-4: Fourmis Volantes (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s