Death March 5-9: Ombre et Magicien

Traducteur & Adapt: Soreyawari
Check: Nekoyashiki-san


Yo, ici Wari!

Liberté!!! J’ai réussi à m’échapper des griffes de l’IRL, et traîner ma carcasse décharnée jusqu’à la guilde… Me voici de retour pour accomplir de multiples quêtes!
On va essayer de rattraper joliment tous les retards, et continuer les check pour les epubs, et préparer la newsletter, et faire le résumé des compétences de Satou (ça ça va être la mort), et…
… Bref, il y a encore du boulot!! ^^


 

Ici Satou. Celui qui supporte mal les films d’horreur, Satou.

Les fantômes ou les apparitions ne me dérangent pas, mais j’ai peur des visages des personnages qui sont pris de spasmes de terreur.


L’ennemi qui surgit soudainement arrive de la direction du hibou de toute à l’heure.
De l’ombre qui s’étire derrière le hibou apparaît la silhouette d’une personne vêtue de noir. Je ne peux pas voir son visage parce qu’elle porte une capuche et de longues manches.

« Je suis venu te chercher, Mia. »

Mia, qui est à côté de moi, tremble.

« … Non. »

Cet homme au dos vouté est, sans aucun doute, le magicien. Le hibou de toute à l’heure est posé sur son épaule. Est-ce un animal de compagnie ou un familier ?

Je me place devant Mia pour la protéger, et jette un coup d’oeil à son statut. Son nom est Zen, son niveau est assez haut, niveau 41. Ses compétences — [Inconnue].

Ce mauvais pressentiment, est-il du même genre qu’Arisa et les héros ?
Troublé je continue de lire son statut — C’est quoi ça !? Il y a compétence [Inconnue] ici aussi.

Mia tremble derrière moi.
Je peux plus ou moins comprendre les détails. Ce type est trop dangereux pour qui que ce soit à part moi. Occupons-nous de lui prudemment. Cela semble impossible, mais si c’est envisageable, j’aimerai clore cette situation par la discussion.

« Ravi de vous rencontrer, magicien-dono. Je suis Satou, un marchand.
– Je n’ai rien à faire avec quelqu’un comme un marchand. »

Le magicien ne semble pas vouloir s’embêter à ne serait-ce que se présenter.
Je me demande si c’est parce qu’il méprise les marchands ou s’il n’est juste pas doué en communication.

« Même si c’est le cas, j’ai le devoir de protéger cette fille. Je ne la laisserai pas à un homme suspect.
– Fumu, tu sembles être protégé par un bon nombre de mercenaires compétents, mais si elles se mettent sur mon chemin, cela deviendra un bain de sang, tu comprends ? »

Le magicien pointe sa cane vers moi en gardant son dos courbé.

« Ça ne sert à rien ! Maître, ce type est trop puissant. »

Me prévient Arisa de derrière.

« Je suis le grand Roi de la Nuit. C’est une bonne chose que tu connaisses ta place, mais les déchets n’ont pas lieu de m’appeler “ce type”. »

C’est mauvais, l’attention du magicien est dirigée vers Arisa.

« ■■■■ ■―― »

Le magicien se met à incanter en direction d’Arisa.

Je ne veux pas laisser Mia seule, mais je n’ai plus le choix maintenant. Je fonce sur le magicien, et frappe son estomac de mon poing.
Mais le coup n’a pas pu arrêter son incantation. Mon poing a frappé à travers la robe du magicien, mais il n’y a aucune réaction. Est-ce la Compétence Unique de ce type ?

« — Fouet d’Ombre. »

Quand le magicien finit son incantation, l’ombre s’étire depuis ses pieds pour former quelque chose qui ressemble à une lance qui fonce sur Arisa. Est-ce là le Fouet d’Ombre ?
Je recule du magicien, et m’interpose entre le Fouet d’Ombre et Arisa.

Je bloque le Fouet d’Ombre avec mon corps entier. Il s’enroule autour de mon corps, à ce moment-là j’ai sentis des petites piques.

>Compétence [Magie de l’Ombre] Acquise
>Compétence [Résistance à l’Ombre] Acquise

Qu’est-ce que tu veux dire par [Résistance à l’Ombre] ?
Ah, ça faisait un moment que mon sang scientifique n’avait pas nié la fantasy.

Mais je profite de ce trouble.
J’ai le sentiment que la compétence de résistance n’aura pas une grande importance dans cette situation, mais augmentons les chances de protéger Mia, même si ce n’est qu’un peu.
J’attribue des point à [Résistance à l’Ombre] et l’active.

« Fumu, c’est un corps incroyable. Es-tu vraiment un marchand ?
– Une de mes amies m’appelle le marchand agile. »

Pendant notre conversation, j’entends Arisa gémir derrière moi.

« C’est inutile, ça n’a pas marché. »

Arisa aurait-elle contre-attaqué quand le magicien a commencé à incanter ? Son MP a un peu diminué. Il n’y a absolument aucun changement su côté du magicien, il a probablement une résistance.

« Te mettre devant une femme pour la protéger de mon attaque, je dois te féliciter.
– Si vous m’admirez, alors ne pourriez-vous pas la laisser ?
– C’est une autre histoire. Mia est nécessaire à l’achèvement de mon but. »

J’arrive enfin à me libérer du Fouet d’Ombre. Il ne m’a fait que des dégâts insignifiants qui piquaient, mais comme il n’a pas de substance et aucune réaction, je ne pouvais pas l’arracher de moi. Cependant ça peut être utilisé pour attacher, quelle substance de fantasy.

« Quel est votre but ?
– Il n’y a aucun intérêt à te dire ça. Si tu veux sauver Mia, alors amène un héros avec toi.
– Tu as un genre de rancune envers les héros ? »

Le magicien ne répond pas et rit bruyamment en regardant le ciel.
Avec son rire, d’innombrables Fouet d’Ombre s’élèvent à ses pieds. Est-ce que le sort de tout à l’heure conserve son effet ?

Ils vont enlever Mia qui se tient immobile. Si une attaque physique ne marche pas, alors qu’en est-il d’une attaque magique.
Je sors des pistolets magiques de ma poche, les équipe aux deux mains, et règle la puissance au MAX.
Pour un mec de ce niveau, ça ne devrait pas le tuer.

« Tu ne pourrais pas être plus loin de la vérité. »

Suite aux mots du magicien, les fouets magiques s’étendent dans ma direction et celle de Mia.
J’intercepte le Fouet d’Ombre avec les pistolets magiques. Manipuler deux pistolets comme ça donne une impression de chuunibyou, je n’aime pas ça. (ndt: Moi ouiiii, manipulation double c’est classe ^^ / ndc : yep ! Chuuni 2 ! XD)

Ça marche.
J’ai réussi à détruire chacun des fouets magiques qui allaient vers Mia, alors que j’ai laissé celui qui arrivait dans ma direction s’enrouler autour de moi. Comme on pouvait s’y attendre, je n’ai pas pu tous les détruire.

« Elles sont plutôt pas mal ces armes.
– Vraiment ? Si vous laissez Mia tranquille alors je vous en donne un, qu’en pensez-vous ? »

En proposant cet échange au magicien, je détruit le Fouet d’Ombre enroulé autour de mon corps avec les pistolets magiques.
J’entends le court cri de Mia derrière.

Je tourne juste ma tête, Mia est retenue par l’ombre apparaissant à ses pieds.
D’autres Fouets d’Ombre apparaissent devant le magicien et m’entravent.
Le magicien commence à incanter une autre magie.

Je ne peux pas le laisser lancer plus de magie que ça, je tire avec les pistolets magiques sur le magicien. Sa vie diminue mais elle se restaure immédiatement avant le tir suivant. La compétence unique de ce type serait-elle l’invincibilité ?
Je change de cible pour son bâton, et tir un projectile magique.

« Aidez-moi nodesu! »« À l’aide~? »

Pochi et Tama semble avoir essayé de s’occuper des Fouets d’Ombre mais elles les ont complètement traversés. Même juste passé au travers des Fouets d’Ombre semble leur faire des dégâts, les deux sautent en arrière en criant.
Liza et Arisa, à couvert, regardent par ici tout en attendant leur chance et évitant les fouets magiques.

Toutes les balles magiques que je tire sont bloquées par les Fouets d’Ombre qui apparaissent aux pieds du magicien.
Puis, la magie du magicien, [Portail d’Ombre], est finalement activée.

Le corps de Mia sombre dans l’Ombre.
J’arrête de tirer sur le magicien, et retiens le haut du corps de Mia de force pour l’empêcher de s’enfoncer.

« Je vais m’assurer que tu me rendes cette fille. Vu que ça m’embêterait que tu sois imprudent, je vais te dire ceci, si tu essaies de la tirer de force, la vie de Mia ne sera plus. »

Le magicien s’enfonce dans l’ombre aussi. Je ne peux toujours pas voir son visage.

« Tu n’es pas de taille face à un être transcendant tel que moi, abandonne ta lutte déraisonnable. Si tu désires la mort alors libre à toi de venir à mon dédale, j’attends que l’on fasse preuve de courage et de sagesse pour le finir. »

Le magicien disparaît dans l’ombre en riant bruyamment. Il n’a pas surveillé l’immersion de Mia jusqu’à la fin, est-ce parce qu’il peut se le permettre ou parce qu’il est négligent ?

Mon corps est presque entraîné dans l’ombre aussi, mais peut-être grâce à ma résistance, ça s’arrête à 1 cm de profondeur.
La force de traction de l’ombre sur Mia est importante. Ma force de traction l’est encore plus, mais la vie de Mia diminue petit à petit. Si je mets plus de force que ça, le corps de Mia en serait brisé. (ndc : Comme le corps de la poupée d’entraînement d’Hercule ! ^^)

J’ai décidé.

« Arisa ! Quand viendra le matin, allez demander de l’aide au gérant de la guilde des travailleurs. »

Après lui avoir dit cela, je me laisse sombrer dans l’ombre avec Mia.

Arisa et les filles devraient pouvoir s’occuper des Traqueurs de l’Ombre d’une manière ou d’une autre. Si possible sans blessures j’espère.
On ne peut pas vraiment compter sur ce gérant, mais cette fois c’est une situation critique d’une personne de sa tribu, Nadi-san devrait pouvoir organiser tout ça.

Une fois que j’ai sombré, il n’y a qu’un espace noir de jais autour de moi.
Il n’y a ni bruit ni lumière, on a vraiment le sentiment d’être à l’intérieur d’une ombre. Évidemment il n’y a pas d’air non plus.
C’est en effet un peu douloureux. Ma vie descend plus vite que suite au Fouet d’Ombre. Cependant, probablement grâce à [Auto-régénération], elle remonte à intervalle régulière. Peut-être que je ne peux maintenant plus mourir par suffocation.

Même avec de l’air, n’importe qui deviendrait fou s’il passait trop de temps ici.

À cause du manque d’oxygène, je n’arrive pas à bien me concentrer.

Oui, qu’en est-il de Mia.
Vu que je ne peux même pas voir mon propre corps, il va de soit que je ne peux pas la voir non plus.

Je sors une Goutte de Lumière de l’Inventaire et y concentre du pouvoir magique.
Je pensais qu’avec ça je pourrais voir mon corps, mais ça n’a pas marché. Aussi, le radar n’indique que moi.
J’utilise [Explorer Toute la Carte] pour la première fois depuis longtemps. Mais malheureusement, l’affichage du radar reste le même. Il n’y a peut-être vraiment que moi dans le coin.

J’ouvre la carte et le voit.
Là, il y a quelque chose d’écrit— [C’est une zone sans carte].

« C’est quoi ça, un jeu !? »

Je rétorque.

Et puis, comme si la voix faisait écho encore et encore, l’espace d’ombre sans son se brise, comme du verre, disparaissant en morceaux.

Je suis dans un endroit comme ceux que les nobles utilisaient pour leurs audiences avec des gens. C’est une salle verticale, comme un gymnase scolaire coupé en deux. Le sol est fait de pierre, d’épais piliers cylindriques de pierre s’alignent le long du mur, et des chandeliers fixés aux murs émettent une lumière magique ressemblant à des LED. Il y a un trône à l’extrémité de la pièce, et dans celle-ci une sphère de deux mètres de diamètres clignote de couleurs arc-en-ciel en flottant à hauteur de genoux.

Mia qu’on a endormie est assise sur le trône. À ses côtés, une belle femme blonde inconnue s’occupe d’elle. Son visage est exactement comme celui de Mia, mais ses seins sont scandaleusement gros. Non, ce genre de chose n’a pas d’importance maintenant.

Le magicien dont les doigts parcourent quelque chose qui ressemble à un pupitre à musique à côté du trône me remarque, avant que j’ai pu foncer sur lui.

« Absurde ! »

Même surpris, les doigts de ce type n’arrêtent pas de jouer sur le pupitre.

« Oui, absurde ! Comment as-tu pu échapper à ma prison d’ombre !? C’est quelque chose qui ne devrait pas pouvoir être rompu par un groupe de personnes de bas niveau comme vous bâtards. »

Es-tu surpris, te vantes-tu ou nous regardes-tu de haut, décides-toi.
Mes pied sont un peu instables, je me demande si c’est l’effet de l’espace d’ombre de toute à l’heure.

« J’ai une amulette de lumière avec moi. La magie de l’Ombre ne va pas marcher. »

Oops, je n’allais pas lui dire la vraie raison, mais même pour un mensonge, le détail est bien trop adapté. Est-ce grâce à la compétence [Escroquerie] ?

« Je vois, je ne peux pas permettre d’injustice. Cette salle n’est accessible qu’au personnes qui ont vaincu le dédale, ceux qui l’ont gagné peuvent venir ici, c’est la règle. »

Le magicien s’arrête là, et acquiesce de la tête à ses propres mots.

« Et ensuite, le héros qui aura été capable d’arriver ici, sera celui avec les qualifications pour m’annihiler, moi, le Roi de l’Immortalité. »

Qu’est-ce qu’il dit ce type ?
Vaincre le dédale, il veut se tuer ?
De plus, n’avait-il pas dit qu’il était le Roi de la Nuit à l’origine ? Il ne peut pas décider de son nom par lui-même.

Mais plutôt que ça, je suis légèrement en colère face aux justifications de ce type. Il a entraîné nos filles et Mia dans les problèmes pour une telle raison ?

« Si vous voulez mourir, alors allez le faire vous-même. N’impliquez pas d’autres personnes.
– Fuhahaha, j’ai reçu la bénédiction de Dieu, je suis immortel. »

C’est désagréable, mais si je continue cette discussion stupide, mes pieds récupéreront bientôt.
Mais l’autre type ne semble pas avoir l’intention de continuer.

« Bien, je vais te faire sortir de la Salle du Maître. »

La porte située à côté du trône s’ouvre et puis— (ndt: oooh~ le suspens… / ndc : cliffhanger comme disent nos amis anglophones ! ^^)

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

12 commentaires sur “Death March 5-9: Ombre et Magicien

  1. Merci pour le chapitre ^^ par contre j’aurais une petite question comment set possible que satou se fasse autant soumettre alors qu’il est censé être quasiment un dieu…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s